400 invités au Petit Séminaire pour le mariage Snyder-Péladeau

Julie Snyder était à Québec mercredi pour donner... (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Julie Snyder était à Québec mercredi pour donner un coup de main au PQ dans Chauveau.

Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La Chapelle du Musée de l'Amérique francophone et la cour intérieure du Petit Séminaire, dans le Vieux-Québec, verront débarquer quelque 400 invités triés sur le volet, le 15 août, à l'occasion du mariage du chef du Parti québécois, Pierre Karl Péladeau, et de Julie Snyder.

De passage dans la circonscription de Chauveau, mercredi,... (Le Soleil, Yan Doublet) - image 1.0

Agrandir

De passage dans la circonscription de Chauveau, mercredi, pour appuyer le candidat du Parti québécois, Sébastien Couture, l'animatrice vedette en a profité pour annoncer en primeur à la presse et à quelques clients du restaurant Sagamité, de Wendake, les détails de ce qui s'annonce comme l'événement mondain de l'été dans la capitale.

Le Soleil, Yan Doublet

De passage dans la circonscription de Chauveau, mercredi, pour appuyer le candidat du Parti québécois, Sébastien Couture, l'animatrice vedette en a profité pour annoncer en primeur à la presse et à quelques clients du restaurant Sagamité, de Wendake, les détails de ce qui s'annonce comme l'événement mondain de l'été dans la capitale.

«Moi et Pierre Karl sommes des amoureux d'histoire. Le caractère historique du Petit Séminaire nous intéressait», indique l'animatrice pour expliquer le choix du lieu de la cérémonie. Adolescente, dans son Boucherville natal, elle confie avoir caressé le rêve de venir étudier à l'établissement du Vieux-Québec. En outre, ajoute-t-elle, son futur mari est un «grand mécène» du collège fondé en 1668.

Dans un premier temps, les mariés prononceront leurs voeux à la Chapelle du Musée de l'Amérique francophone, «une chapelle désacralisée», indique Mme Snyder. «Pierre Karl ayant déjà été marié religieusement, ça va nous permettre de nous marier dans un environnement catho-laïque...»

«Le problème, ajoute-t-elle, c'est que la chapelle est très petite. Seulement 250 personnes peuvent y entrer, mais vu que ça ne sera pas une cérémonie religieuse, ça ne devrait pas être très long.» Les quelque 150 autres invités devront attendre la sortie des tourtereaux dans la cour du Petit Séminaire, où le bois sera à l'honneur et les murs blancs serviront d'écrans pour des projections.

L'aménagement de la réception a été confié à l'architecte de Québec Pierre Thibault, l'homme derrière les décors de l'émission L'été indien. La météo sera un facteur important à considérer. «Le 15 août, au Québec, tout peut arriver. Il faut prévoir qu'il pleuve, qu'il fasse chaud, qu'il fasse froid...» mentionne-t-elle.

«On va faire ça bien simple. J'ai dit à Pierre Karl, il n'y aura pas de plans de table. Je ne me voyais pas faire une table d'honneur, c'est trop compliqué.»

Comme l'avait annoncé le magazine Paris Match la semaine dernière, lors de la visite du couple à Paris, pour l'intronisation de l'écrivain Dany Laferrière à l'Académie française, c'est l'animateur vedette Michel Drucker qui servira de témoin à Pierre Karl Péladeau. «Michel pensait qu'il allait être mon témoin. J'ai dit non, j'ai déjà mes témoins. C'est Pierre Karl qui est en retard et qui n'en a pas...»

Le couple possédant plusieurs affinités artistiques et politiques avec la France, les invités de l'Hexagone débarqueront en force dans la capitale. L'animatrice compte d'ailleurs les impressionner avec des mets des Premières Nations, histoire «de leur faire vivre l'expérience culinaire amérindienne». Les morceaux de gibier fumé et autres produits du restaurant La Traite, à Wendake, seront à l'honneur.

«On va installer de longues tables avec des postes de restauration pour manger amérindien, végétarien, de la poutine, même. On veut que ça soit très festif, très relax.»

Quant à un éventuel déménagement du couple dans la capitale, Julie Snyder refuse de fermer la porte. «Ce n'est pas quelque chose qu'on exclut, mais pour l'instant, nous avons un appartement dans Saint-Roch. On adore ce quartier.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer