Le Manège militaire retapé pour la fin de l'été 2017

Le Manège militaire de Québec, à retaper de... (Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Le Manège militaire de Québec, à retaper de fond en comble, doit être livré pour la fin de l'été 2017, donc après les grandes festivités du 150e anniversaire de la Confédération canadienne.

Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) L'attendu chantier de reconstruction du Manège militaire de Québec est officiellement lancé. L'édifice, à retaper de fond en comble, doit être livré pour la fin de l'été 2017, donc après les grandes festivités du 150e anniversaire de la Confédération canadienne.

Le contrat de reconstruction du Manège militaire a... (Le Soleil, Patrice Laroche) - image 1.0

Agrandir

Le contrat de reconstruction du Manège militaire a été accordé à l'entrepreneur Pomerleau, dont le siège social est situé à Saint-Georges-de-Beauce.

Le Soleil, Patrice Laroche

Un grand ménage a été ordonné à l'intérieur... (Le Soleil, Patrice Laroche) - image 1.1

Agrandir

Un grand ménage a été ordonné à l'intérieur du Manège militaire. Des murs abîmés ont été abattus, d'autres ont été remis sur la pierre et la brique. Le bois des plafonds a été découvert. Des décorations métalliques récupérées dans les débris ont été redressées et nettoyées. Il a aussi fallu décontaminer car des moisissures avaient fait leur apparition à cause de l'humidité.

Le Soleil, Patrice Laroche

C'est dans la nuit du 4 au 5 avril 2008 qu'un incendie a transformé en ruines l'emblématique bâtiment donnant sur les plaines d'Abraham. La promesse d'une reconstruction n'a pas tardé, mais il aura fallu compter sept ans pour que les travaux débutent. Deux autres années seront nécessaires pour redonner ses locaux au régiment des Voltigeurs de Québec et un nouvel accès au grand public. 

Denis Lebel, lieutenant québécois du premier ministre canadien Stephen Harper, a pris les devants, mardi, pour justifier les retards dans ce dossier. «Il y avait plusieurs éléments, l'architecture, le génie, la préservation du patrimoine. Ça ne pouvait pas se faire très rapidement, sans prendre le temps d'y réfléchir. Il y avait des artefacts historiques à récupérer, il fallait veiller à ce que d'importants monuments soient conservés le plus possible dans les conditions de l'époque», a-t-il expliqué lors d'une conférence de presse tenue au deuxième étage du Manège militaire.

Questionné sur le chevauchement des travaux et des célébrations du 150e anniversaire du Canada, le ministre conservateur s'est montré patient. «On s'attend à célébrer dignement, mais on veut aussi faire dignement le travail qui mérite d'être fait sur le Manège militaire», a-t-il souligné. 

Le directeur régional de la gestion des locaux et du portefeuille pour Travaux publics et services gouvernementaux Canada (TPSGC), Guy Lepage, a fait valoir que plusieurs travaux préparatoires ont été réalisés ces dernières années.

Ainsi, pendant que les architectes travaillaient sur les plans et devis, un grand ménage a été ordonné à l'intérieur du Manège. Des murs abîmés ont été abattus, d'autres ont été remis sur la pierre et la brique. Le bois des plafonds a été découvert. Des décorations métalliques récupérées dans les débris ont été redressées et nettoyées. Il a aussi fallu décontaminer car des moisissures avaient fait leur apparition à cause de l'humidité.

Ces interventions ont coûté plusieurs dizaines de millions de dollars. Le contrat de reconstruction accordé à l'entrepreneur Pomerleau, dont le siège social est situé à Saint-Georges-de-Beauce, atteint en effet 72,7 millions $ sur un budget total de 104 millions $. La différence a servi à payer les plans, le nettoyage, l'ensemble de la planification, quoi.

M. Lebel a confiance de pouvoir respecter l'enveloppe. Le fédéral n'a pas de réserve pour les imprévus. «On va souhaiter qu'il y ait le minimum de surprises là-dedans», a lancé le politicien.

Alain Roy, le représentant de Pomerleau, s'est quant à lui engagé à minimiser les répercussions des travaux sur les citoyens, résidents comme touristes. Bruit, poussière et entraves à la circulation sont à prévoir dans ce secteur très achalandé de la ville. Des discussions sont d'ailleurs engagées avec les hôteliers et le Festival d'été de Québec pour les accommoder.

L'attendu chantier de reconstruction du Manège militaire de... (Le Soleil, Patrice Laroche) - image 2.0

Agrandir

L'attendu chantier de reconstruction du Manège militaire de Québec a officiellement été lancé mardi. 

Le Soleil, Patrice Laroche

Daniel Gélinas, directeur général du FEQ, croit possible de récupérer une partie de la place George-V, peut-être le premier tiers qui donne sur la Grande Allée, pour installer quelques équipements cet été. Mais les deux prochains, il devra s'en passer complètement. Le stationnement pour vélos et la billetterie sont déjà déménagés. «Il faut que ça se fasse, on comprend ça», a-t-il commenté mardi. 

La députée de Québec, Annick Papillon, présente à l'annonce fédérale, a pour sa part critiqué l'échéancier du projet. Selon elle, le gouvernement conservateur s'est traîné les pieds dans ce dossier et le temps requis pour les étapes préparatoires à la reconstruction a été «clairement exagéré». «On ne va pas avaler la couleuvre», a-t-elle prévenu.

Mme Papillon trouve déplorable que le chantier s'étire jusque tard en 2017. «On le sait que ça va être un gros été. En 2008, ce n'était pas le temps pour les cônes orange dans les rues. En 2017, ça ne sera pas mieux», a-t-elle fait remarquer.

Le maire de Québec, Régis Labeaume, a été plutôt avare de commentaires. «Je suis heureux, je me réjouis», a-t-il laissé tomber sur un ton particulièrement neutre.

Le neuf cohabitera avec le vieux

Le neuf ne remplacera pas le vieux dans le prochain Manège militaire. Il s'y juxtaposera. 

Les consultants embauchés par Travaux publics et services gouvernementaux Canada (TPSGC) ont en effet dénudé chaque pièce pour en conserver le meilleur et le plus représentatif. Cela peut être un mur de pierre ici, une porte de bois là, même une plaque de plâtre sur un mur de brique. «Toutes les couches de l'histoire du Manège vont demeurer», a résumé mardi Stéphan Langevin, architecte et associé de la firme St-Gelais Montminy et associés (STGM). 

L'extérieur sera reconstruit à l'identique. Toutes les pierres de calcaire ont été numérotées et leur état évalué. «On les a quasiment baptisées!» rigolait mardi M. Langevin, au terme d'une visite guidée du chantier. Environ la moitié de ces vieilles pierres devront être remplacées. Fort heureusement, la carrière d'où elles proviennent, à Château-Richer, est encore en activité. Le fédéral pourra donc s'y approvisionner.

Le Manège militaire a été construit en 1887 et agrandi en 1913. Il a été désigné lieu historique national du Canada en 1986.  

Entre les deux sections, une passerelle aérienne sera ajoutée pour gagner les plaines d'Abraham depuis l'avenue Wilfrid-Laurier en passant par une place publique qui pourra servir de stationnement.

Cette ouverture permettra également d'aménager des entrées pour le nouveau lieu de commémoration des Voltigeurs de Québec - personne n'osait parler de musée mardi. Le premier régiment canadien-français continuera d'occuper le bâtiment. «C'est leur maison et ça restera leur maison», a dit mardi le ministre Denis Lebel en parlant des militaires.

Quant à l'ancienne salle d'exercice, transformée en salle multifonctionnelle pouvant accueillir 1300 convives, elle conservera ses murs de brique et sera coiffée de la même toiture de cuivre qui faisait sa splendeur.

Ce n'est pas tout. Le sous-sol sera creusé afin d'asseoir la vieille bâtisse sur le bon roc. L'espace ainsi dégagé servira à loger les systèmes de ventilation et de chauffage.

Un bâtiment neuf sera également ajouté du côté ouest. Il abritera des cuisines, des loges et des bureaux pour des fonctionnaires fédéraux.  

Avec Valérie Gaudreau 

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer