S.O.S., humanité en détresse

Des migrants attendent de pouvoir débarquer d'un navire... (PHOTO FRANCESCO PECORARO, AP)

Agrandir

Des migrants attendent de pouvoir débarquer d'un navire de la marine italienne, au port de Salerne, en Campanie, le 22 avril.

PHOTO FRANCESCO PECORARO, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Québec) Depuis le début de l'année, au moins 1776 personnes ont péri dans la mer Méditerranée, en essayant d'atteindre l'Europe à bord d'embarcations de fortune. Plus que le nombre de victimes du Titanic. À lui seul, le naufrage d'un chalutier, le 18 avril, a coûté la vie à 800 personnes.

Depuis le début de l'année, au moins 1776... (Infographie Le Soleil) - image 1.0

Agrandir

Infographie Le Soleil

Depuis longtemps, le trafic des clandestins est passé sous le contrôle d'organisations criminelles, qui font des affaires de plusieurs milliards de dollars. Mais le chaos qui règne en Libye constitue pour les passeurs une véritable aubaine. L'ancien fief du colonel Kadhafi est d'ailleurs devenu le point de départ de 90 % de ceux qui tentent la traversée.

Au-delà des chiffres, le flot de réfugiés prêts à risquer leur vie pour rejoindre l'Europe constitue un symptôme. Celui d'un monde ravagé par la pauvreté, par la dictature et par les guerres. Et si les clandestins sont attirés par la richesse, ils fuient surtout des pays où la vie est jugée insupportable.

D'où viennent les désespérés? Principalement du Moyen-Orient et de l'Afrique, même si certains partent d'aussi loin que de l'Afghanistan et du Bangladesh. Depuis deux ans, les Nations Unies ont calculé que les citoyens de la Syrie et de l'Érythrée sont les plus nombreux à risquer le tout pour le tout. Une manière polie de dire que les deux pays se disputent désormais la première place au sinistre palmarès des endroits les plus invivables du monde. 

Le Soleil propose aujourd'hui une petite incursion dans l'immense drame humain qui se joue en Méditerranée. Des chiffres, des témoignages, des statistiques pour comprendre l'État d'esprit de ceux qui n'ont plus rien à perdre. Comme ce réfugié somalien, qui confiait cette semaine au journal Le Monde : «Même si je n'ai qu'une chance sur cent de traverser, je tente le coup.»

Ils ont dit

«Mieux vaut risquer la traversée. [...] Si je meurs, ça ne constitue pas

un problème - au moins, je ne serai pas torturée. [...] Par contre, si j'arrive en Europe, quelque part dans le futur, j'aurai une nationalité et je serai un être humain.»

- Sofia, une réfugiée érythréenne, en route pour la Libye

Source : The Guardian

«Nous repêchons souvent des crânes et des os dans nos filets.»

- Un pêcheur de Lampedusa, île italienne située au large de la Tunisie, théâtre de nombreux naufrages 

Source : BBC

«Je les fais même dormir debout.»

- Commentaire d'un passeur, filmé à son insu par la police italienne. Il se vantait d'avoir entassé 117 personnes dans un petit appartement à Catane, en Sicile. À l'entendre, les malheureux n'avaient même assez d'espace pour s'asseoir sur le plancher.

Source : Le Nouvel Observateur

«Les trafiquants ont fermé les hublots pour que les gens enfermés dans la cale du bateau ne puissent pas sortir. [...] Ces gens-là sont morts comme des rats dans une cage.»

- Un survivant du naufrage d'un chalutier, le 19 avril, au large de la Sicile. Sur les quelque 800 personnes à bord, un grand nombre étaient enfermées dans la cale du navire.

Source : The Daily Telegraph

«Sur des bateaux de pêche conçus pour un équipage de 10 personnes, [les passeurs] ont trouvé le moyen d'entasser de 400 à 500 personnes. L'embarcation était devenue tellement instable que la moindre vague de 30 cm passait par-dessus bord.»

- Le capitaine Michele Maltese, porte-parole des garde-côtes de la côte est de la Sicile, après un naufrage, à la mi-avril

Source : Agence France-Presse

«Les bateaux sont plus vieux et plus déglingués. Plus surpeuplés, aussi. [...] Ils commencent à prendre l'eau après seulement quelques heures en mer. C'est pourquoi il devient de plus en plus difficile de sauver les gens.»

- Flavio di Giacomo, porte-parole de l'Organisation internationale pour les migrations

Source : Agence France-Presse

Soudan

Population : 37,9 millions

Dépense de santé par habitant : 115 $

Part de la population qui vit avec moins de 1,25 $ par jour : 46,5 %

Rang sur l'indice de développement humain : 166e sur 187

Rang sur l'indice de la corruption : 173e sur 175

Situation générale : Neuf des dix-huit États du pays ont été ravagés par des conflits armés, au cours des 10 dernières années. À l'ouest, la guerre a dévasté le Darfour, faisant plus de 300 000 morts et 2,5 millions de réfugiés. Mais n'oublions pas les combats qui se déroulent encore à la frontière avec le Soudan du Sud, indépendant depuis 2011. Comme par hasard, le président Omar Al-Béchir, 71 ans, est le premier chef d'État en exercice à faire l'objet de deux mandats d'arrêt de la Cour pénale internationale pour crimes de guerre et génocide. Un «honneur» mérité, il va sans dire.

Érythrée

Population : 6,2 millions

Dépense de santé par habitant : 15 $

Part de la population qui vit avec moins de 1,25 $ par jour : 50 %

Pourcentage de la population âgée de moins de 18 ans : 49,3 %

Rang sur l'indice de développement  humain : 182e sur 187

Rang sur l'indice de la corruption :  166e sur 175

Situation générale : Le régime militaire qui sévit en Érythrée est souvent comparé à celui de la Corée du Nord, ce qui ne constitue pas nécessairement un compliment. Le président Issaias Afeworki a instauré pour les jeunes un service national d'une durée indéfinie, qui s'apparente à du travail forcé. L'opposition rime avec prison, torture ou disparition. «Ceux qui espèrent la démocratie peuvent aller sur la Lune», a dit le président. En attendant, plus de 5 % de la population a fui le pays depuis 2011. À ce rythme, il viendra un moment où le président ne pourra s'en prendre qu'à lui-même.

Syrie 

Population : 17, 6 millions

Part de la population qui vit avec moins de 1,25 $ par jour : 80 %

Dépense de santé par habitant : 105 $

Rang sur l'indice de développement  humain : 166e sur 187

Rang sur l'indice de la corruption :  159e sur 175

Situation générale : Que reste-t-il de la Syrie? En quatre ans, la guerre civile a fait 220 000 morts, dont 76 000 pour la seule année 2014. Alep, grande ville industrielle, n'est plus qu'un champ de ruines. Plus de quatre millions de Syriens ont trouvé refuge dans les pays environnants, où ils vivotent dans des conditions effroyables. 

Somalie

Population : 10,4 millions

Part de la population qui vit avec moins de 1,25 $ par jour : 65 %

Pourcentage de la population âgée de moins de 18 ans : 51 %

Dépense de santé par habitant : 8 $

Rang sur l'indice de développement  humain : n. d.

Rang sur l'indice de la corruption :  174e sur 175

Situation générale : Après deux décennies de guerre, la Somalie avait cessé d'exister, dépecée par les chefs de guerre sanguinaires et par les djihadistes illuminés d'Al-shabab. Ces derniers avaient même banni les samosas, sous prétexte que le beignet de forme triangulaire rappelait la Sainte Trinité! Depuis quelques mois, l'intervention d'une force militaire africaine a un peu pacifié le pays. Mais les Shabab se sont vengés en massacrant 148 étudiants à l'université de Garissa, dans le Kenya voisin.

Tchad

Population : 12,8 millions

Part de la population qui vit avec moins de 1,25 $ par jour : 80 %

Pourcentage de la population âgé de moins de 18 ans : 55,4 %

Dépense de santé par habitant : 25 $

Rang sur l'indice de développement  humain : 184e sur 187

Rang sur l'indice de la corruption :  154e sur 175

Situation générale : Pendant que ses soldats font la guerre aux islamistes dans les pays voisins, le Tchad s'enfonce doucement dans le chaos. L'argent du pétrole ne profite guère à la population. Le gouvernement n'arrive plus à payer les fonctionnaires. Les tensions entre les musulmans du nord et les chrétiens du sud s'enveniment. En janvier, les autorités ont ouvert le feu pour réprimer une manifestation... dans une école secondaire. Bilan : deux morts. Mais il en faudrait davantage pour inquiéter l'inamovible président Idriss Déby. Réélu avec 88,7 % des suffrages, en 2011, Monsieur occupera ses fonctions jusqu'à sa mort. Les Tchadiens disent que c'est seulement APRÈS qu'il se contenterait du poste de premier ministre...

Sources : Banque mondiale, Unicef, AFP et The Economist

En chiffres

500 000

réfugiés qui ont déjà atteint la Libye et qui attendraient une occasion pour tenter la traversée vers l'Europe.

6,7 milliards $

Chiffre d'affaires de l'industrie qui fait passer illégalement des migrants clandestins en Europe. Depuis 2012, la Libye est devenue le principal tremplin pour entrer illégalement en Europe, devant la frontière entre la Grèce et la Turquie.

170 000

réfugiés récupérés en Méditerranée lors de l'opération militaire et humanitaire Mare Nostrum, qui s'est déroulée d'octobre 2013 à octobre 2014. Depuis, Mare Nostrum a été remplacée par l'opération Triton, moins coûteuse et plus axée sur le contrôle des frontières. Résultat : le nombre de tragédies maritimes a augmenté en flèche.

1770 kilomètres

Longueur des côtes de la Libye. Compte tenu du chaos qui règne dans le pays, les côtes sont laissées sans surveillance, ou presque. Pour le quotidien espagnol ABC, les côtes libyennes ont été privatisées par les trafiquants et les djihadistes, «qui se partagent le business avec une brutalité comparable à celle des pires négriers d'autrefois».

30 000

Nombre de personnes qui pourraient perdre la vie en Méditerranée, en 2015, si la tendance se maintient, selon le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés. De manière générale, le nombre de gens qui tentent la traversée atteint son apogée entre les mois d'avril et d'octobre. 

52 millions

estimation du nombre d'Européens qui ont quitté leur continent pour l'Amérique, entre 1824 et 1924.

2063

Année au cours de laquelle se déroule la populaire série de science-fiction Usoni, à la télévision du Kenya. Le scénario se déroule dans un monde où l'Europe est devenue inhabitable, ce qui force ses citoyens à tenter la traversée illégale vers l'Afrique. Une revirement complet par rapport à la situation actuelle.

1776

personnes mortes en essayant de traverser la Méditerranée, depuis le début de 2015. En comparaison, 41 personnes sont mortes à la frontière entre les États-Unis et le Mexique, durant la même période. 

 

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer