Procréation assistée: le rêve de fonder une famille sur la touche

Plus d'une centaine de Québécois ayant recours au... (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Plus d'une centaine de Québécois ayant recours au programme provincial de procréation assistée ont manifesté dimanche devant l'Assemblée nationale.

Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le rêve d'un premier enfant ou d'élargir une famille est sur la touche pour de nombreux Québécois ayant recours au programme provincial de procréation assistée. Plus d'une centaine d'entre eux ont marché à Québec, dimanche, pour dénoncer le projet de loi 20 du ministre Gaétan Barrette.

Sous l'égide du regroupement Vague Espoir, des couples vivant avec un problème d'infertilité espèrent freiner le ministre de la Santé, qui s'apprête à imposer des modifications drastiques au modèle québécois, fondé en 2010. M. Barrette souhaite faire passer la facture de cette structure de 60 millions $ annuellement à 22 millions $.

La loi prévoit notamment d'interdire aux femmes de plus de 42 ans l'accessibilité au programme. Même qu'un médecin qui dirigerait une patiente dans cette situation vers une clinique hors Québec pourrait être passible d'une amende.

Le soutien financier du gouvernement serait également réduit, alors que de nombreuses dispositions modifieraient les crédits d'impôt disponibles ainsi que la couverture offerte par la Régie de l'assurance maladie du Québec (RAMQ) pour les traitements liés à la fécondation in vitro (FIV). Le gouvernement ne s'engagerait qu'à financer un seul cycle de FIV pour les femmes de 37 ans et moins, et deux pour celles âgées entre 37 et 42 ans. La RAMQ couvre actuellement trois cycles.

«Si la loi s'applique, c'est fini pour moi»

Sophie Bélanger, à 43 ans, caresse toujours le rêve de devenir maman. Équipée du porte-voix pour la marche de Vague Espoir à Québec, tenue dimanche, elle a scandé son désaccord avec l'énergie du désespoir. «Si la loi s'applique, c'est fini pour moi... À moins que je prenne mes sous et que j'aille vers l'Ontario ou les États-Unis», a-t-elle raconté au Soleil après la manifestation qui a culminé devant l'Assemblée nationale en début d'après-midi. Considérant qu'un seul traitement FIV coûte «entre 6000 et 10 000 $», aussi bien dire qu'une telle avenue n'est pas la plus accessible, a-t-elle déploré. «Ce n'est plus vrai que ça va être un programme universel.»

Mme Bélanger dénonce particulièrement le caractère inhumain des mesures proposées par le gouvernement libéral. «Moi là, aller passer je sais pas combien d'heures dans les salles d'attente, ce n'est pas mon rêve de princesse...», a-t-elle soupiré, parlant au nom de tous les Québécoises et Québécois dans cette situation.

Ana Paula, une résidente de Québec, a traversé avec succès un traitement de FIV. Elle est aujourd'hui mère d'un poupon de 17 mois et dispose d'un dernier embryon congelé pour espérer avoir un deuxième enfant. Environ 5000 naissances sont attribuables au programme de procréation assistée du Québec depuis son déploiement.

Mais si le projet de loi 20 est adopté, Mme Paula ne sera plus admissible au programme, même si ses chances de succès sont bonnes. «On ne serait pas approuvé parce qu'on a déjà un enfant», a-t-elle expliqué, dimancge. Elle est donc engagée dans une course contre la montre avec le processus législatif. Elle n'a devant elle que quelques mois pour suivre les traitements et espérer que le deuxième embryon survive aux manipulations.

Vague Espoir remarque d'ailleurs une hausse des consultations en clinique de fertilité depuis l'annonce du projet de loi 20, plusieurs couples voyant la fenêtre se refermer sur leur rêve.

Les couples dans la bonne tranche d'âge pourront toujours payer de leur poche un traitement, mais ce n'est pas suffisant, selon Vague Espoir, qui souhaite maintenir l'universalité du programme tout comme l'ensemble des présentes dispositions.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer