Ferguson: un rapport fera état de racisme au sein de la police

La violence a éclaté à Ferguson en novembre... (PHOTO CHARLIE RIEDEL, ARCHIVES AP)

Agrandir

La violence a éclaté à Ferguson en novembre après l'annonce d'un non-lieu accordé au policier impliqué dans la mort de Michael Brown.

PHOTO CHARLIE RIEDEL, ARCHIVES AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Eric Tucker
Le Soleil

(Washington) Une enquête du ministère de la Justice des États-Unis va soutenir que des pratiques de discrimination raciale existent à Ferguson, au Missouri, au sein des services de police, à la cour municipale et en prison, a déclaré mardi un responsable des forces de l'ordre, familier avec le rapport.

Le rapport, qui pourrait être rendu public dès mercredi, va alléguer que la police utilise la force de façon disproportionnée contre les Noirs et que les automobilistes noirs sont arrêtés et fouillés beaucoup plus que les automobilistes blancs, même s'ils sont moins susceptibles de transporter des marchandises de contrebande.

Le ministère de la Justice a aussi déterminé que les Noirs étaient 68% moins susceptibles de voir leur cause rejetée par un juge de la Cour municipale, et que d'avril à septembre de l'an dernier, 95% des personnes détenues pour plus de deux jours à la prison de la ville étaient noires, selon ce même responsable.

Celui-ci a parlé sous le couvert de l'anonymat parce qu'il n'était pas autorisé à discuter du rapport avant qu'il ne soit rendu public.

Le ministère a lancé cette enquête au sujet des droit civils après que Michael Brown, un jeune homme noir de 18 ans non armé, eut été abattu en août par un policier blanc. Ce meurtre a entraîné des semaines de manifestations.

Ce responsable affirme que le rapport va faire état de discrimination raciale parmi les policiers et les employés de la Cour et va détailler un système de justice criminelle qui favorise la création de revenus plutôt que la sécurité publique.

Parmi les choses rapportées se trouvait un message raciste provenant d'un compte courriel municipal, qui indiquait que le président Barack Obama ne serait pas en poste longtemps parce que «quel homme noir conserve son emploi pendant quatre ans?»

Le ministère a effectué environ 20 vastes enquêtes au sujet des droits civils des services de police durant le mandat du procureur général Eric Holder, incluant ceux de Cleveland, Newark, New Jersey et Albuquerque. La plupart de ces enquêtes se sont conclues avec l'engagement des services de modifier leurs pratiques.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer