Toronto: les bâtisseurs du tunnel voulaient s'aménager un petit coin tranquille

L'entrée du tunnel à Toronto.... (PHOTO LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

L'entrée du tunnel à Toronto.

PHOTO LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Paola Loriggio
La Presse Canadienne
Toronto

Le mystérieux tunnel découvert à Toronto près du stade de tennis qui accueillera des compétitions à l'occasion des prochains Jeux panaméricains a finalement été creusé «sans intentions criminelles» par deux hommes qui voulaient s'aménager un petit coin tranquille.

La police de Toronto a indiqué lundi que les deux hommes avaient été retracés grâce à des informations de citoyens, et qu'ils ont plus tard admis avoir agi «pour des motifs personnels». Cette thèse a ensuite été vérifiée et validée par l'enquête, a précisé l'agent Victor Kwong.

«Ce sont vraiment deux gars qui voulaient se créer un petit coin bien à eux, pour passer du temps ensemble, explique l'agent Kwong. Pensez à un enfant qui se bâtit un fort ou qui creuse un tunnel dans la neige - et ajoutez 15 ans.»

Les deux hommes ne seraient pas non plus des «survivalistes» - qui voudraient s'aménager un refuge en cas de catastrophe ou de conflit.

La police a donc mis un terme à son enquête amorcée il y a plus d'un mois, assurant que la sécurité du public n'avait jamais été menacée. Les deux hommes ne seront d'ailleurs pas accusés relativement à cette étrange affaire. Selon la police, les deux copains ignoraient complètement qu'il était illégal de creuser dans un parc public, et ils se sont confondus en excuses pendant leur interrogatoire.

La Ville de Toronto décidera maintenant si un règlement municipal a été violé et si une amende sera imposée aux deux hommes.

L'agent Kwong n'a pas voulu dévoilé plus de détails - dont l'identité des deux responsables - puisqu'il ne s'agit pas d'un dossier criminel. Il s'est borné à dire que cette affaire n'était pas liée à l'université York, située près du Centre Rexall et du tunnel, ou aux Jeux panaméricains, qui se tiendront l'été prochain dans la métropole canadienne.

Les policiers de Toronto avaient fait appel au public le 24 février dernier pour tenter de trouver qui était le responsable de cette mystérieuse construction. La nouvelle avait enflammé les réseaux sociaux et avait fait les manchettes des grands médias dans le monde.

C'est un employé de l'Office de protection de la nature de Toronto qui avait fait la découverte en janvier dernier. Le tunnel - d'une longueur de 10 mètres, d'une largeur de près d'un mètre et d'une hauteur de près de deux mètres - avait été creusé dans un boisé difficile d'accès à 25 mètres de la clôture du Centre de tennis Rexall. Il était équipé d'une génératrice, d'une pompe d'assèchement et de quelques outils.

Les enquêteurs avaient aussi retrouvé à l'intérieur un chapelet et un coquelicot du Jour du souvenir - ce qui ajoutait au mystère.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer