Les garderies veulent la tête de la ministre Charbonneau

Les CPE et les garderies privées reprochent notamment... (La Presse Canadienne, Jacques Boissinot)

Agrandir

Les CPE et les garderies privées reprochent notamment à la ministre de la Famille, Francine Charbonneau, de mal connaître ses dossiers et d'être mal préparée.

La Presse Canadienne, Jacques Boissinot

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Dans une rare harmonie, les CPE et les garderies privées demandent la démission de la ministre de la Famille, Francine Charbonneau, qu'ils jugent incapable d'assumer ses fonctions.

Les porte-parole des deux associations sont intarissables de critiques envers le comportement et les aptitudes de la ministre. Ils ont fait une sortie publique percutante mercredi en compagnie du porte-parole péquiste en matière de famille, Mathieu Traversy. 

Les garderies publiques et privées ont jugé le moment «assez grave» pour «mettre nos différends de côté et faire front commun» pour demander la tête de la ministre Charbonneau. 

Louis Sénécal, de l'Association québécoise des Centres de la petite enfance (AQCPE), a une longue liste de reproches à adresser à la ministre pour expliquer le «bris de confiance». 

«Elle connaît mal ses dossiers, elle est mal préparée et elle est complètement isolée», a-t-il dénoncé. Il appuie ses attaques notamment sur le projet de loi sur les places «fantômes», sur lequel la ministre a reculé, mais dont les associations auraient appris l'existence dans les médias. 

«Pas à la hauteur»

«Le gouvernement veut faire une réforme en toute hâte, mais a confié le mandat à une personne qui n'est pas à la hauteur de la situation», a lancé M. Sénécal. 

Les propos du porte-parole de l'Association des garderies privées du Québec (AGPQ), Samir Alahmad, vont dans la même direction. La ministre n'est pas à l'écoute de son réseau, déplore-t-il. «Il n'y a personne qui lit nos documents, personne qui s'assoit avec nous pour discuter, affirme M. Alahmad. Est-ce qu'un autre ministre aurait défendu les réseaux? [...] Chaque fois qu'on parle avec elle, la seule réponse qu'on a est : "Vous comprenez, je suis une ministre junior, je ne maîtrise pas encore le dossier".»

Le climat est à la «confrontation» entre le réseau et la ministre et rien ne semble pouvoir y faire. 

Les garderies reprochent aussi à la ministre le gel du développement des places, la modulation des tarifs en fonction du revenu et le fait que rien de cela n'ait été discuté en campagne électorale. D'autres solutions auraient pu être envisagées, comme un rythme des réformes moins effréné et plus réfléchi, estiment les associations. M. Sénécal relate avoir voulu connaître l'objectif d'économies recherché pour le ministère de la Famille. «La réponse de Mme Charbonneau, c'est : "Je ne le sais pas et si je le savais, je ne vous le dirais pas." Comment voulez-vous qu'on travaille autour de solutions quand on n'a ni l'ampleur des montants ni une idée de l'échéancier, et qu'on apprend par les nouvelles les mesures qui veulent être imposées?»

En chambre, l'opposition officielle du Parti québécois a relayé la demande de démission de la ministre. Le premier ministre Couillard a renvoyé les associations à la ministre. 

À l'entrée du conseil des ministres, Mme Charbonneau a assuré avoir rencontré à plusieurs reprises les associations. «On travaille pour l'ensemble des familles du Québec, a lancé la ministre dans un court impromptu de presse. Je travaille avec les associations, je ne travaille pas pour les associations.»

Même si des décisions difficiles doivent être prises, il faut le faire pour que les services puissent continuer d'être offerts aux Québécois, a-t-elle dit. Quant aux critiques à propos de ses qualités de ministre, Mme Charbonneau a répliqué que «quand les accusations sont personnelles plutôt que professionnelles, vous avez compris que ça devient bas un petit peu».

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer