Gicleurs obligatoires: les coûts refilés aux résidents?

Martin Charette affirme que sa résidence, Havre Joie... (Photo le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Martin Charette affirme que sa résidence, Havre Joie de Vivre, peut être évacuée au complet, de soir et de jour, en moyenne en six minutes sans l'aide des pompiers. La résidence n'aurait donc pas besoin de gicleurs, selon lui.

Photo le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Quelqu'un va devoir payer pour l'installation de gicleurs dans les résidences pour personnes âgées qui n'en ont pas... Selon Martin Charette, propriétaire de la résidence Havre Joie de Vivre, il est fort probable qu'une partie de la facture soit refilée aux résidents.

Pour le propriétaire et directeur de la résidence comptant 40 unités, la nouvelle mesure annoncée mardi par le ministre du Travail et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, Sam Hamad, est une bonne nouvelle en soi, mais à certaines conditions. L'homme d'affaires estime que la mesure ne devrait pas s'appliquer à tous les établissements privés pour aînés.

«On dirait qu'on nous met tous dans le même sac», soutient d'entrée de jeu M. Charette, ajoutant que cela devrait être plutôt du cas par cas. «On se réfère beaucoup au drame à L'Isle-Verte. On a vu que les pompiers étaient là en 35 minutes. Nous, on fait des exercices d'évacuation deux fois par année et nous sommes toujours dans les normes. Notre résidence est évacuée au complet, de soir et de jour, en moyenne en six minutes sans l'aide des pompiers; on n'a pas besoin de gicleurs. Si les gens étaient sortis en six minutes à L'Isle-Verte, il n'y aurait pas eu de décès.»

M. Charette ajoute qu'il faut en moyenne cinq minutes avant que les pompiers interviennent à sa résidence lors d'une alarme incendie. Alors, pourquoi ne pas «cibler seulement les résidences plus à risque»? demande-t-il. «Ce sont elles qui ont besoin d'aide, et non pas les résidences qui sont moins à risque...»

Puisqu'aucun gicleur n'est installé dans l'immeuble construit en 1986, M. Charette calcule qu'il devra débourser environ 200 000 $ pour se soumettre aux nouvelles normes. «C'est certain que ça va faire monter les prix. Et avez-vous pensé aux établissements qui ont déjà payé pour leurs gicleurs? Ils vont dire que les subventions sont injustes, qu'ils ont payé, eux, pour le faire».

Le propriétaire de la résidence basée dans le secteur Duberger souhaite agrandir sa propriété au cours des prochaines années, mais son projet pourrait être encore retardé. «Notre projet a trois phases. On prévoit construire un 42 unités et ensuite un 65 unités, mais, depuis trois ans, on est bloqué par le financement. C'est certain qu'avec une facture de 200 000 $...»

Encore plusieurs questions

Pour la société Cogir, qui s'occupe de la gestion d'une quarantaine de résidences pour aînées, dont neuf à Québec, les nouvelles mesures annoncées par le gouvernement amènent beaucoup de questions.

«Des gicleurs obligatoires, ça veut dire quoi?» demande Yves Duguay, vice-président exploitation chez Cogir. «Est-ce qu'il va falloir avoir des gicleurs à chaque 10 pieds carrées ou simplement dans les corridors? [...] Nous avons réalisé une étude; s'il faut des gicleurs partout, on parle d'environ 3500 $ d'investissement par unité. Pour l'heure, on ne peut pas faire de travaux sans avoir de réponse. On ne veut pas se faire dire dans deux ans : il vous manque des gicleurs.»

Plusieurs résidences gérées par la société Cogir possèdent déjà des gicleurs. «À Québec, nous possédons environ 2000 unités, 700 unités sont partiellement avec des gicleurs et 100 unités ne possèdent pas de gicleurs», soutient M. Duguay. «C'est plusieurs millions de dollars qui devront être investis» pour mettre à jour notre quarantaine de résidences.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer