Pourparlers pour une visite du pape à Québec et Montréal en 2017

Le pape François... (AFP)

Agrandir

Le pape François

AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Les maires de Montréal et de Québec souhaitent attirer le pape François dans les deux villes en 2017.

Denis Coderre, l'archevêque de Montréal, Mgr Christian Lépine, et le cardinal de Québec, Mgr Gérald Cyprien Lacroix, sont à Rome et vont rencontrer le pape François mercredi. M. Coderre a ouvert son jeu en entrevue à Radio-Canada, mardi.

Il entend profiter du contexte des fêtes du 375e anniversaire de la ville de Montréal pour inviter le pape François. «Nous, on a pensé, pour le 375e, de l'inviter à Montréal. Il pourrait aussi aller à Québec. J'ai parlé à mon ami Régis [...] Avec Jeanne Mance, l'Église catholique est un pilier de la fondation de Montréal», a déclaré M. Coderre.

L'invitation officielle va être lancée mercredi après les audiences générales du pape, un événement hebdomadaire où des pèlerins de partout à travers le monde viennent rencontrer le primat de l'Église catholique. La cérémonie va débuter à 10h à Rome [4h au Québec].

«À la fin de la cérémonie, différentes personnes vont pouvoir saluer le pape François, dont Mgr Gérald Cyprien Lacroix, Mgr Christian Lépine et M. Coderre», explique au Soleil le porte-parole de l'Église catholique de Québec, Jasmin Lemieux-Lefebvre. «Un cercle très, très fermé au diocèse est au courant de ce qui sera dévoilé officiellement demain [aujourd'hui]. [...] C'est vraiment une démarche qui est pilotée par l'archevêque de Montréal et le maire de Montréal. Par respect, on leur laisse le premier plan. C'est vraiment l'équipe de Montréal qui va dévoiler plus en détail le tout demain à la suite de leur rencontre avec le pape».

M. Lemieux-Lefebvre n'a pas voulu commenter quant à nos chances de voir le pape en sol canadien en 2017. «Il y a toutes sortes de variables qui entrent en jeu pour qu'un pape se déplace. Il y a des raisons pastorales, des rassemblements significatifs... À la fin, c'est le pape qui décide. Mais ça vaut la peine d'essayer, car c'est écrit quelque part : demandez, et vous recevrez», ajoute-t-il.

Le porte-parole de l'Église catholique estime qu'il faut attendre au minimum un an avant d'avoir une confirmation.

Un tour dans la capitale

Joint par Le Soleil, Paul-Christian Nolin, l'attaché de presse du maire de Québec, Régis Labeaume, a confirmé que le sujet «a été abordé» dernièrement. «Ils [les deux maires] ont rencontré le cardinal [Gérald Cyprien Lacroix] à ce sujet-là.»

Même si c'est Montréal qui possède le prétexte, la ville de Québec voudra aussi une visite, assure M. Nolin. «Le fait qu'il vienne à Montréal fait qu'il viendrait assurément à Québec.»

Toujours en entrevue à Radio-Canada, M. Coderre a affirmé qu'il avait l'appui de la Conférence des évêques catholiques du Canada.La dernière visite d'un pape à Québec remonte à 1984, lors du passage de pape Jean-Paul II.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer