La FTQ dénonce l'augmentation des places en garderies non subventionnées

La FTQ dénonce une «dérive vers la commercialisation... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

La FTQ dénonce une «dérive vers la commercialisation des services de garde» au Québec.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Moins d'un an après le retour des libéraux au pouvoir, il s'est créé plus de 3000 places en garderies non subventionnées, selon des données rapportées par la FTQ. La tendance est lourde au Parti libéral, formation politique sous laquelle les places en garderies privées ont augmenté de près de 3000 % depuis 2003.

Dans son mémoire qu'elle déposera lundi en commission parlementaire du projet de loi 27 sur l'optimisation des services de garde subventionnés, la FTQ dénonce une «dérive vers la commercialisation des services de garde» au Québec. Un retour en arrière, déplore son secrétaire général, Serge Cadieux, qui critique la vision de la ministre de la Famille, Francine Charbonneau.

«Il [le gouvernement] a gelé les places en CPE. Et depuis le 31 mars 2014, il y a eu 3161 [nouvelles] places, mais en garderies privées non subventionnées. C'est un peu le choix qui a été fait, la ministre ne s'en cache pas», a-t-il déclaré dimanche en entrevue téléphonique.

Dans le mémoire, consulté par Le Soleil, la FTQ souligne que le nombre de places en garderies subventionnées est passé de 1620 en mars 2003, à un peu plus de 48 000 en juin 2014, une augmentation de 2971 % en 11 ans.

Pendant ce temps, les places en CPE (+ 38 %), en milieu familial (+ 22 %) et en garderies subventionnées (+ 79 %) ont suivi des augmentations jusqu'à 135 fois moins importantes. Les données proviennent du ministère de la Famille et ont été fournies à l'Association québécoise des CPE.

Selon Serge Cadieux, la principale victime de cette tendance au privé est l'enfant lui-même. «Quand tu ouvres une garderie [privée] pour faire de la business, c'est l'appât du gain. Un CPE, ce n'est pas la business de quelqu'un. C'est un conseil de parents. C'est pas pour l'argent, c'est pour le développement de l'enfant. On est à deux extrêmes», a-t-il tranché, qualifiant les places privées de «bas de gamme» en comparaison aux CPE. «On n'a aucun contrôle [sur les garderies privées]. Il n'y a pas de programme de développement.»

Non aux sanctions

Sur le projet de loi 27 lui-même, destiné à enrayer le phénomène des «places fantômes» en garderies subventionnées, la FTQ exhorte le gouvernement de retourner faire ses devoirs.

La nouvelle législation prévoit l'implantation d'un système d'entente entre les parents et les garderies, ayant pour but de mieux contrôler l'octroi des places et s'assurer que les renseignements fournis par les parents sont véridiques.

Sans être contre l'idée des ententes, la FTQ s'oppose aux sanctions prévues pour les parents contrevenants. «Si le fait d'obliger des ententes parents/prestataires de services peut contribuer à améliorer le système en place, en revanche, les sanctions sont à proscrire», est-il écrit dans le mémoire.

Une suspension de trois mois du droit de profiter d'une place subventionnée peut en effet être appliquée. Des amendes figurent aussi au projet de loi s'il y a utilisation de faux documents ou absence d'entente.

La FTQ prépare par ailleurs un autre mémoire, cette fois dans le cadre du projet de loi 28, qui vise à moduler les tarifs de garde en fonction des revenus des parents. La commission parlementaire aura lieu en février.

Pour les deux projets de loi, inclus dans la même réforme, la FTQ déplore le peu de consultation et la vitesse à laquelle le gouvernement s'empresse à réaliser ces changements.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer