Charte de la laïcité: Drainville exempte les villes et les universités

Dans l'espoir de rallier plus de Québécois et... (PHOTO PATRICE LAROCHE, ARCHIVES LE SOLEIL)

Agrandir

Dans l'espoir de rallier plus de Québécois et de boucler un dossier laissé en suspend depuis l'élection, le député de Marie-Victorin Bernard Drainville propose une mouture «plus consensuelle» de sa charte de la laïcité.

PHOTO PATRICE LAROCHE, ARCHIVES LE SOLEIL

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) L'aspirant-chef péquiste Bernard Drainville soustrait les universités, les cégeps et les municipalités de l'application de sa nouvelle charte de laïcité, laquelle n'entraînerait plus le congédiement de fonctionnaires.

Dans l'espoir de rallier plus de Québécois et de boucler un dossier laissé en suspens depuis les élections, le député de Marie-Victorin propose une mouture «plus consensuelle» de sa charte. Il avait, dit-il, la responsabilité d'écouter ceux qui ont critiqué la première version.

Les enseignants au primaire, le personnel du réseau de la santé, des centres de la petite enfance et des garderies privées subventionnées sont ceux à qui s'appliquerait l'interdiction du port de signes religieux ostentatoires. Les religions sont porteuses de certains préceptes, notamment sur l'avortement et l'homosexualité, dont les établissements de santé ne doivent pas être empreints, dit-il.

Mais M. Drainville souhaite laisser aux cégeps, aux universités et aux municipalités le soin de s'ébaucher elles-mêmes leur propre politique de neutralité religieuse. Une question d'autonomie de ces institutions, explique l'aspirant-chef.

«Une laïcité parfaitement cohérente, ça n'existe nulle part dans le monde», a déclaré le député péquiste.

Par ailleurs, M. Drainville adhère maintenant à l'idée d'une clause grand-père qui permettrait à tout employé déjà à l'emploi de l'État de conserver ses signes religieux. Seuls les nouveaux postulants, bien au fait de la nouvelle réglementation, devraient s'y soumettre.

Le député, qui avait annoncé son intention de présenter sa charte 2.0 avant Noël, martèle que les événements de Charlie Hebdo n'ont rien à voir avec son point de presse. Il s'oppose toutefois à l'idée qu'il est «inapproprié», comme l'a dit la ministre Stéphanie Vallée, de relancer le débat dans le contexte actuel. D'aucune façon il ne faut laisser les extrémistes retarder la tenue de débats démocratiques, puisque cela revient à faire leur jeu, estime M. Drainville.

«Je pense que c'est responsable de prévenir et de ne pas attendre, a déclaré M. Drainville. Et ça fait longtemps qu'on attend.»

L'aspirant-chef maintient son mécanisme pour encadrer les demandes d'accommodements religieux et suggère que le crucifix soit retiré du Salon bleu de l'Assemblée nationale.

Il propose par ailleurs la mise en place d'une ligne 1 800 pour dénoncer les crimes d'honneur et la constitution d'une équipe de policiers formés pour intervenir en la matière. La création d'un observatoire sur l'intégrisme religieux est aussi suggérée.

La ministre Vallée a réitéré jeudi qu'elle n'a pas l'intention de se laisser dicter son agenda par la course à la chefferie du Parti québécois. Elle travaille toujours au projet de loi sur la neutralité religieuse qui devait être déposé l'automne dernier. «On va le faire, mais il ne faut pas le faire en panique, a-t-elle déclaré. Il faut aussi éviter d'utiliser certains événements extrêmement malheureux qui se sont produits à l'étranger pour tenter de créer un sentiment d'urgence ici.»

À la Coalition avenir Québec, la députée Nathalie Roy appelle le premier ministre Philippe Couillard à régler le dossier de la laïcité de l'État. «Il ne faut pas pelleter ça par en avant», a-t-elle déclaré.

La co-porte-parole de Québec solidaire, Françoise David, constate que M. Drainville a fait des compromis qui méritent d'être salués. Son projet est plus articulé et plus cohérent, estime-t-elle. «Mais je crains qu'on mêle lutte à l'intégrisme et port de signe religieux», affirme Mme David.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer