«Les premières victimes de ces terroristes sont des musulmans»

D'origine algérienne, Khaled Khoufache prend la parole en... (Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

D'origine algérienne, Khaled Khoufache prend la parole en son nom pour éviter que la haine se développe à l'égard des musulmans d'ici et d'ailleurs.

Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Québec) Chercheur clinicien à l'hôpital Saint-François d'Assise, Khaled Khoufache a connu les attentats commis par les radicaux islamistes dans son Algérie natale, dans les années 90. Les tragiques événements de Paris ne doivent pas faire oublier, rappelle-t-il, que «les premières victimes de ces terroristes sont des musulmans».

M. Khoufache, lui-même d'obédience musulmane, est d'autant plus bouleversé par les attentats des deux derniers jours à Paris qu'il a vécu en France pendant 10 ans, avant de venir s'établir à Québec en 2010. Détenteur d'un doctorat, ce spécialiste des maladies respiratoires a acquis sa citoyenneté canadienne le 18 décembre.

Se disant «très inquiet», Khaled Khoufache croit à la nécessité de prendre la parole pour éviter les dérapages afin que les musulmans d'ici et d'ailleurs ne deviennent la cible de la vindicte populaire, eux qui, pour la plupart, «vivent leur religion sans faire de bruit et contribuent à la société».

«Aucune religion n'appelle au meurtre. Elles appellent toutes à la paix et à la tolérance. Les auteurs des attentats ont agi par haine, dans l'ignorance de leur propre religion. Pour l'islam, la vie est sacralisée. On n'a pas le pouvoir de donner la vie, encore moins celui de la retirer.»

Le scientifique de 43 ans a encore trop frais à la mémoire la chasse aux sorcières qui a sévi dans son Algérie natale, il y a une vingtaine d'années, alors que le Groupe islamique armé semait la terreur. On estime à 60 000 le nombre de personnes qui ont perdu la vie pendant cette décennie noire. «On tuait des policiers, des journalistes, des artistes. À l'époque, j'étais maître assistant en enseignement. Je vivais en permanence avec la peur au ventre.»

Groupuscules

M. Khoufache, qui a de la famille en Algérie et en France, estime que ce sont des «groupuscules» qui tirent les ficelles dans l'ombre, dans le but de «créer une confrontation entre le monde musulman et le monde occidental». Au premier rang, l'Arabie Saoudite, qui cherche à asseoir sa suprématie dans la région du Moyen-Orient, particulièrement auprès de l'Iran.

«Je suis écoeuré par l'hypocrisie de beaucoup de pays occidentaux qui supportent le régime saoudien. Le problème est là, dénonce-t-il. On sait tous que ce sont les monarchies du Golfe qui financent cette idéologie. Et la façon d'y arriver est d'utiliser la religion pour embrigader des jeunes.»

La semaine dernière, le régime de Ryad a condamné un blogueur saoudien, Raif Badawi, à 1000 coups de fouet sur plusieurs mois pour «insulte envers l'islam». Les 50 premiers coups lui ont été infligés après la prière du vendredi, devant une foule de fidèles. Le blogueur de 31ans a également été condamné à 10 ans de prison.

«Ça ne m'étonne pas, laisse tomber M. Khoufache. C'est la justice à deux vitesses. On applique la charia à la population et pendant ce temps, les émirs se pavanent dans des hôtels de luxe, à Paris et Londres.»

À travers les commentaires antimusulmans qui défilent depuis trois jours, M. Khoufache en appelle au jugement de tout un chacun pour faire la part des choses. Le cas échéant, il ne voit pas comment la situation pourrait s'améliorer. «Avant la guerre, il y a toujours la haine qui s'installe. Et ce que je vois, c'est la haine en train de s'installer...»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer