États-Unis: les homosexuels pourraient être autorisés à donner du sang

Seuls les hommes ayant eu une relation homosexuelle... (Photo La Presse Canadienne, archives)

Agrandir

Seuls les hommes ayant eu une relation homosexuelle au cours de l'année précédente ne pourront faire don de leur sang.

Photo La Presse Canadienne, archives

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Matthew Perrone
Associated Press
Washington

La Food and Drug Administration (FDA) recommande une levée partielle de l'interdiction permanente empêchant les homosexuels et les bisexuels de donner de leur sang, une politique vieille de 31 ans jugée injustifiée par plusieurs groupes de médecins et de militants des droits des gays.

L'agence américaine a indiqué qu'elle proposera à la place une interdiction partielle. Seuls les hommes ayant eu une relation homosexuelle au cours de l'année précédente ne pourront faire don de leur sang. Cette nouvelle politique, fondée sur la recherche, placerait les États-Unis sur le même plan que l'Australie, le Japon et la Grande Bretagne à ce chapitre.

L'interdiction à vie remonte aux premiers temps de la crise du sida. Son objectif à l'époque était de protéger les réserves de sang contre une maladie encore inconnue. Plusieurs groupes de médecins, comme l'Association médicale américaine, soutiennent que les avancées de la science, notamment en ce qui concerne les tests de dépistage de la maladie, rendent cette politique obsolète. Pour les groupes de défense des droits des homosexuels, l'interdiction était discriminatoire et perpétuait les stéréotypes négatifs à l'encontre des gays.

La FDA dit que les modifications proposées apparaîtront au début de la prochaine année dans une première ébauche de ses lignes directrices. La version finale sera rédigée après des consultations auprès de la population. Le directeur adjoint de l'agence, Peter Parks, a refusé de donner une échéance, se contentant de dire que la FDA est prête à régler cette question le plus rapidement possible.

Chaque don de sang est l'objet d'un test de dépistage. Celui-ci ne peut détecter la présence du virus de l'immunodéficience humaine (VIH), qui cause le sida, qu'au bout de 10 jours. Au cours de cette brève période, le virus est indétectable.

Le mois dernier, 16 des 18 membres d'un comité d'experts, réunis par le département de la Santé, avaient voté en faveur de la levée de l'interdiction permanente. Ils proposaient à la place l'imposition d'un interdit limité à 12 mois.

Certains groupes militants ont dénoncé la politique proposée, la jugeant irréaliste et injuste pour les homosexuels.

Au Canada, le site de la Société canadienne du sang indique que «les hommes qui n'ont pas eu de relations sexuelles avec un autre homme depuis plus de cinq ans et qui répondent aux autres critères d'admissibilité de la Société canadienne du sang peuvent maintenant donner du sang».

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer