Coupes à la Fête nationale: les fêtes de quartier pourraient être touchées

Le cabinet du ministre Yves Bolduc a confirmé... (Photothèque Le Soleil, Caroline Grégoire)

Agrandir

Le cabinet du ministre Yves Bolduc a confirmé qu'il planche présentement sur une révision à la baisse des fonds publics accordés à la Fête nationale des Québécois.

Photothèque Le Soleil, Caroline Grégoire

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Ce n'est pas juste la soirée du 23 juin sur les plaines d'Abraham qui risque d'être touchée par les coupes du gouvernement de Philippe Couillard, ce sont aussi près de 45 fêtes de quartier dans la région de la Capitale-Nationale.

«Pour 2015, ça va bien», assure au Soleil Anne Beaulieu, présidente de la Société nationale des Québécois et Québécoises de la Capitale (SNQC). «Pour après, je ne suis pas en mesure de répondre... Les échos que nous avions, c'était que des efforts étaient faits pour que les fêtes locales [en lien avec la Fête nationale des Québécois] ne soient pas affectées. Je vais devoir vérifier, car pour l'instant, je n'ai pas de réponse.»

Pour l'heure, les différentes municipalités ou organisations désirant organiser une fête locale le 23 ou le 24 juin avaient accès à une aide financière gouvernementale, qui était gérée par la SNQC, qui recevait une enveloppe budgétaire du Mouvement national des Québécoises et Québécois (MNQ).

«Les fêtes locales, ce n'est pas juste de l'argent du gouvernement. Il y a aussi de l'argent des villes et des investisseurs privés», explique Mme Beaulieu. Fondé en 1972, l'organisme sans but lucratif donnait un coup de pouce aux municipalités allant de Baie-Saint-Paul jusqu'à Portneuf.

La présidente de la SNQC s'attendait à devoir vivre avec un budget aminci au cours des prochaines années, mais jamais de l'ordre de 1 million $. «C'est une coupe substantielle, ça correspond à une diminution de 20 %. C'est un pas en arrière.»

Au cours des prochaines semaines, Mme Beaulieu va prendre contact avec le MNQ - qui discute avec le gouvernement Couillard et qui est responsable de la fête pour l'ensemble du Québec - afin d'obtenir plus d'information sur l'avenir des fêtes de quartier.

«Il me semble que comme nation, on mérite une belle fête. Dans les temps d'austérité, ça fait du bien de festoyer quand même», conclut Mme Beaulieu.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer