Des familles marchent en faveur du programme de procréation assistée

En novembre, le gouvernement libéral de Philippe Couillard... (PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE)

Agrandir

En novembre, le gouvernement libéral de Philippe Couillard a resserré les règles entourant la gratuité des services de procréation assistée.

PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Montréal

Un grand nombre de familles ont pris part à une manifestation visant à exprimer leur attachement au programme gouvernemental de procréation assistée, samedi après-midi, à Montréal.

Un grand nombre de familles ont pris part à une manifestation visant à exprimer leur attachement au programme gouvernemental de procréation assistée, samedi après-midi, à Montréal.

Les participants ont dit souhaiter que le gouvernement Couillard fasse marche arrière et qu'il maintienne l'universalité du programme.

En novembre, le gouvernement libéral de Philippe Couillard a resserré les règles entourant la gratuité des services de procréation assistée.

La gratuité demeure cependant pour les couples dont la fertilité est compromise en raison d'un traitement de chimiothérapie, par exemple, ou encore lors d'une insémination artificielle effectuée par un médecin. Pour tous les autres services, dont la fécondation in vitro, Québec donnera désormais un crédit d'impôt variant selon les revenus. Cette mesure touche autant les couples homosexuels qu'hétérosexuels.

Après la marche, des photos des enfants nées grâce au programme québécois de procréation assistée ont été collées à une bannière.

L'animatrice de télévision Julie Snyder a participé au rassemblement, elle qui s'est battue pendant plusieurs années afin d'obtenir ce programme. Mme Snyder prédit que ce sont les femmes de la classe moyenne qui écoperont le plus de ces nouvelles mesures.

Les organisateurs ont ajouté, par voie de communiqué, que ce programme a permis d'augmenter le taux de natalité du Québec. Dans le contexte actuel où la population est vieillissante, chaque naissance compte, selon eux.

Le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, s'est fait rassurant. Il rappelle que le programme demeure accessible à tous. Il invite les gens à venir se faire entendre durant les commissions parlementaires prévues à l'hiver.

Le projet de loi 20 pourrait être modifié avant d'être adopté l'an prochain.

Partager

À lire aussi

  • Un bébé espéré pendant 11 ans

    Sherbrooke

    Un bébé espéré pendant 11 ans

    Onze ans. C'est le temps qu'ont attendu Isabelle Paradis et François Cyr avant de tenir entre leurs bras leur petite fille Marie-Raphaëlle. Onze... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer