Centre Durocher: les citoyens proposent une maison de la culture

Un carrefour socioculturel devrait être aménagé dans les... (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Un carrefour socioculturel devrait être aménagé dans les locaux aujourd'hui abandonnés du centre Durocher, plaide le Comité des citoyens et citoyennes du quartier Saint-Sauveur.

Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Québec) Le Comité des citoyens et citoyennes du quartier Saint-Sauveur revient à la charge dans l'espoir de sauver le centre Durocher, au coeur de la basse ville: pourquoi ne pas transformer le legs des pères oblats en maison de la culture afin de revamper ce secteur défavorisé tant au niveau économique que culturel?

La proposition de la Ville et des gestionnaires du centre Durocher: «C'est la démolition!» rappelle l'animateur communautaire Éric Martin. Après avoir consulté les résidents du secteur, le Comité des citoyens dépose une alternative sur la table afin de conserver la vocation communautaire: sans bibliothèque, sans auditorium, sans salle de spectacle, ni lieu de diffusion artistique d'envergure, Saint-Sauveur serait démuni. Un carrefour socioculturel devrait donc être aménagé dans les locaux aujourd'hui abandonnés, plaide-t-il.

«On a besoin de services. C'est important de garder des lieux publics pour l'avenir des jeunes, de toute la population», réclame M. Martin. «Les gens de Saint-Sauveur ont le droit d'en avoir également. On mérite autant de services que dans les autres quartiers.»

À la mairie, on a par contre répété à plusieurs reprises qu'on ne voulait pas investir dans la réfection de l'édifice. On préfère le démolir et le remplacer par des logements.

Le Comité rejette la démolition. Mais les citoyens s'affichent en faveur du développement de logements sociaux dans le quartier. Justement, observe M. Martin, juste en face, sur l'autre versant de la rue Saint-Vallier, un vaste stationnement municipal à ciel ouvert pourrait accueillir de nombreuses habitations ainsi que des commerces. «La mairie a des terrains qui ne sont pas exploités.»

Les citoyens ne perdent donc pas espoir de renverser la vapeur, même si toutes les activités sportives du centre Durocher ont déjà été déménagées dans une autre bâtisse de la Ville.

Aussi, la firme Action-Habitation peaufine toujours son projet pour implanter 64 logements avec un stationnement souterrain sur le site du centre Durocher, note le directeur général Armand St-Laurent. La démolition est inévitable selon lui; le projet du Comité des citoyens serait irréalisable: «C'est beau rêver, mais à un moment donné, ça prend des sous pour le faire aussi.»

M. St-Laurent assure faire des compromis afin de satisfaire les critiques. La plus récente mouture du projet permet de conserver l'entrée du bâtiment, un rappel de l'héritage des religieux, annonce-t-il. «On va démolir le centre Durocher. Mais on conserve la tour pour en faire une place publique.»

Aussi, le Centre de la petite enfance déjà installé pourra rester, tout comme le Centre de réadaptation en déficience intellectuelle. Et M. St-Laurent invite tout autre groupe souhaitant louer des locaux dans le futur bâtiment à se manifester.

Notons que Action-Habitation n'a toujours pas reçu l'approbation de la Commission d'urbanisme et de conservation de la Ville de Québec pour lancer son chantier.

Nous avons tenté de joindre le service des communications de la Ville ainsi que la conseillère municipale Chantal Gilbert. Nos demandes d'entrevues sont en traitement.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer