L'Assemblée nationale rend hommage aux victimes de Marc Lépine

Les députés de l'Assemblée nationale ont rendu hommage... (Photo Jacques Boissinot, La Presse Canadienne)

Agrandir

Les députés de l'Assemblée nationale ont rendu hommage aux étudiantes de la polytechnique tuées par Marc Lépine le 6 décembre 1989.

Photo Jacques Boissinot, La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Soleil

(Québec) L'Assemblée nationale a rendu hommage, jeudi, aux 14 étudiantes de la Polytechnique tombées sous les balles du tireur fou Marc Lépine, il y a tout près de 25 ans, le 6 décembre 1989.

Pour l'occasion, les femmes parlementaires de tous les partis ont relaté avec émotion le fil des événements tragiques survenus dans une salle de classe à la veille des examens et qui ont marqué à jamais la conscience collective. Elles ont tour à tour énuméré les noms des jeunes femmes promises à une carrière d'ingénieure mais dont la vie a été fauchée par Lépine.

Des parents et des proches des victimes étaient présents dans les tribunes de l'Assemblée nationale et une gerbe de roses blanches avait été déposée sur la table centrale du Salon bleu.

Coauteure d'une motion unanime en mémoire des jeunes femmes, la députée de Gouin, Françoise David, n'a pu retenir ses larmes au moment de prendre la parole.

Féministe de la première heure, Mme David a affirmé que le geste funeste de Lépine, bien qu'extrême, représentait «quelque chose qui pouvait s'appeler une certaine misogynie ambiante».

Le premier ministre Philippe Couillard a pour sa part soutenu que la tragédie de la Polytechnique révélait à quel point il fallait «refuser tout climat d'intimidation et de peur envers les femmes», mais aussi envers «la différence et la marginalité».

Il a aussi rappelé l'engagement de son gouvernement à mettre en place un registre québécois des armes à feu, incluant les armes de chasse.

Hommage des députées québécoises

Hommage discret à Ottawa

Tout un contraste entre les parlements d'Ottawa et de Québec, à la veille du 25e anniversaire du massacre de Polytechnique.

Alors qu'une cérémonie émouvante secouait l'Assemblée nationale, jeudi, on avait prévu très peu de choses au parlement fédéral.

Un vase contenant 14 roses blanches et une rouge a été placé dans l'antichambre du Sénat, jeudi. Un vase semblable sera mis à la porte des Communes, vendredi, sans cérémonie aucune. Les parlementaires fédéraux devraient observer un moment de silence en Chambre, vendredi matin, journée où la plupart des banquettes sont vides.

«C'est la journée où il y a le moins de députés», s'est désolée, au cours d'une entrevue téléphonique, la députée néo-démocrate Rosane Doré Lefebvre.

Mme Doré Lefebvre estime que c'est à la ministre de la Condition féminine, Kellie Leitch, de voir à ce genre de choses. «On aurait pu marquer le coup aujourd'hui quand tous les députés étaient en Chambre. La ministre sait très bien que le vendredi, c'est beaucoup moins occupé du côté des parlementaires», a ajouté la députée.

L'élue a relevé que la veille, mercredi, une invitation faite à toutes les députées pour une photo de groupe devant le parlement, soulignant le 6 décembre, avait été boudée par les conservatrices.

«C'est triste, c'est très triste qu'on n'ait pas été capable de poser un geste non partisan, surtout en ce qui a trait à la violence faite aux femmes, a-t-elle dit. Il ne devrait y avoir aucune partisanerie. (...) On devrait être solidaires.»

En après-midi, à Ottawa, une seule députée néo-démocrate faisait une déclaration pour souligner l'anniversaire.

«Cet acte misogyne, malgré les années, reste indélébile dans notre mémoire collective. Nous devrions tous les jours nous souvenir de ces 14 femmes», a déclaré Djaouida Sellah, députée de Saint-Bruno - Saint-Hubert, avant de réclamer un plus grand contrôle des armes à feu.

Aucun membre du gouvernement conservateur ne prévoit participer à une des nombreuses cérémonies prévues à l'extérieur du parlement, samedi.

«Je suis de garde ce week-end à l'hôpital pour enfants», a donné comme excuse la ministre Leitch, qui continue de pratiquer la chirurgie à Toronto.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer