Un restaurant sensible aux jeunes de la rue

Win Lephan et sa soeur Kwen ont décidé... (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Win Lephan et sa soeur Kwen ont décidé de donner au suivant et d'ouvrir les portes du restaurant Win Resto Pub, un midi par mois, aux jeunes de la rue.

Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Québec) Soucieuse de venir en aide aux jeunes déshérités de la rue, la propriétaire du restaurant Win Resto Pub, près de l'Université Laval, a décidé de leur faire cadeau d'un repas gratuit chaque mois dans son établissement. Une façon de donner au suivant pour cette jeune femme qui a connu, enfant, les fins de mois difficiles dans le quartier Saint-Sauveur.

Émue par les reportages du Soleil sur les jeunes de la rue, la semaine dernière, Win Lephan a contacté le responsable de la roulotte Le Marginal pour lui offrir son aide. Ainsi, un midi par mois, un samedi ou un dimanche, des jeunes seront reconduits jusqu'à ce «petit resto familial» du chemin Sainte-Foy pour prendre un repas chaud. 

«Moi et ma famille avons déjà reçu de l'aide par le passé et nous en sommes reconnaissants, explique la jeune femme de 32 ans, qui a déjà fréquenté l'organisme caritatif Le Pignon bleu, rue Saint-Vallier. «Plutôt que de donner de l'argent, nous avons pensé à ce moyen de venir en aide à ces jeunes. C'est notre contribution personnelle.»

Le restaurant spécialisé en mets asiatiques compte également donner un coup de pouce supplémentaire au Marginal en fournissant une fois par semaine de la soupe pour une cinquantaine de personnes, en plus d'un repas chaud.

«Faire changement des hot-dogs»

«Le responsable est bien content. Il m'a dit que ça va faire changement des hot-dogs servis d'habitude...», souligne Win Lephan, au sujet de cet organisme ambulant qui vient en aide à la jeunesse déshéritée, particulièrement dans Saint-Roch et à la place D'Youville.

Win Lephan a grandi dans le monde de la restauration. Sa famille voit avec elle à la bonne marche des opérations. Elle reçoit un coup de pouce à la cuisine et en salle à manger de son père, son frère et sa soeur. Sa mère, elle, tient les rênes d'un autre resto, La petite Dana, rue Saint-Paul.

«Faire de la soupe pour une centaine de personnes au lieu de 50, ce n'est pas tellement plus cher. Par exemple, le riz en trop pour les sushis peut servir à faire une soupe poulet et riz. Suffit seulement de se débrouiller pour ne pas gaspiller et réduire les pertes le plus possible.»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer