Austérité budgétaire: les organismes communautaires crient à l'aide

La manifestation devant l'Assemblée nationale s'est tenue dans... (Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

La manifestation devant l'Assemblée nationale s'est tenue dans le cadre de la journée de mobilisation nationale 225 minutes pour 225 millions, qui invitait des organismes communautaires des quatre coins du Québec à fermer leur porte durant quelques heures afin de rappeler au gouvernement et à la population l'importance de leurs services.

Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Plus d'une centaine de personnes oeuvrant au sein d'organismes communautaires autonomes de la région de Québec ont bravé la neige lundi après-midi devant l'Assemblée nationale afin de dénoncer le sous-financement dont elles sont victimes.

La manifestation s'est tenue dans le cadre de la journée de mobilisation nationale 225 minutes pour 225 millions, qui invitait des organismes communautaires des quatre coins du Québec à fermer leur porte durant quelques heures afin de rappeler au gouvernement et à la population l'importance de leurs services.

«Ça fait 29 ans que je suis dans le communautaire et je n'aurais jamais pensé vivre ça, sentir que nos organismes sont si en danger», dénonce Michelle Nadeau, coordonnatrice du Centre d'action bénévole Aide 23 à Beauport. «On ne mourra peut-être pas demain matin, mais on va disparaître éventuellement si l'on n'a pas de support. On ne pourra pas garder les portes ouvertes si l'on n'a pas suffisamment d'argent pour fonctionner et assurer nos services.»

Même son de cloche du côté de la directrice du regroupement des organismes communautaires de la région 03 (ROC 03), Vicky Brazeau. 

Sur le respirateur artificiel

«Il y a déjà plusieurs organismes communautaires autonomes sur l'ensemble du Québec qui sont sur le respirateur artificiel, qui ont connu des fermetures temporaires ou des coupures de services importantes. Aujourd'hui, on ferme seulement 225 minutes, mais on veut montrer au gouvernement ce que ce serait s'il y avait une fermeture définitive de tout ce pan du filet social de Québec.»

Le sous-financement des organismes, évalué à 225 millions $, inquiète particulièrement le milieu communautaire dans la foulée des politiques d'austérité annoncées par le gouvernement Couillard. Selon Mario Gagnon, président du ROC 03, cette privatisation des services publics risque de surcharger encore plus les organismes communautaires, qui peinent déjà à soutenir les gens les plus vulnérables.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer