Dernier hommage au chauffeur de taxi Hygin Veilleux

Plus de 200 personnes assistaient à la cérémonie.... (Collaboration spéciale Luce Dallaire)

Agrandir

Plus de 200 personnes assistaient à la cérémonie.

Collaboration spéciale Luce Dallaire

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Luce Dallaire

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Saint-Georges) Solidaires de la famille éplorée et des proches attristés, plusieurs chauffeurs de taxi venus de partout au Québec ont tenu à rendre un dernier hommage à Hygin Veilleux en escortant le cortège funèbre, en portant sa tombe et en assistant à des funérailles empreintes de beaucoup d'émotion, lundi, à Saint-Georges de Beauce.

La cérémonie a eu lieu en l'église de L'Assomption, non loin de l'endroit où a été retrouvé sans vie, à l'intérieur de son véhicule, le corps meurtri de l'homme de 73 ans, assassiné le 7 novembre.

Atterrés et compatissants au drame  survenu en Beauce, environ 40 chauffeurs de taxi venus de Sherbrooke, Victoriaville, Rimouski, Sept-Îles, Val-d'Or, Sainte-Foy, Lévis, Beauport, Charlesbourg et, bien entendu, ceux de Taxi du Pont de Saint-Georges, la compagnie pour laquelle travaillait Hygin Veilleux, se sont joints au cortège.

Plus de 200 personnes, dont l'ancien député de Beauce, Gilles Bernier, assistaient à la cérémonie.

«C'est très triste. Nous sympathisons avec les deux familles concernées. Celle de la victime évidemment, mais celle aussi de celui qui a posé l'acte. L'incompréhension est totale et on ne peut s'empêcher de penser au fléau causé par la drogue», a-t-il dit.

Après avoir accueilli le fils unique de M. Veilleux, Serge et tous les membres de la famille, l'abbé Yves Fournier a invité l'assemblée à «déposer les fardeaux de l'incompréhension, de la colère, de la peine et de cette souffrance qui nous accablaient».

«Il y a tous ces sentiments contradictoires qui peuvent habiter notre coeur : incompréhension, impuissance, compassion, pitié, colère, haine, rancune. Pourtant, il faut continuer à vivre car nous sommes faits pour la vie», a-t-il poursuivi.

Accompagnée de ses soeurs Marguerite, Madeleine et Aline, la soeur aînée du défunt, Hélène, a dépeint Hygin Veilleux comme un homme discret, secret, toujours disponible. Un homme de coeur, travaillant, patient, courageux et apprécié de tous, qui rendait toujours service. 

«Nous te souhaitons bon voyage, bonne route», ont en choeur exprimé les quatre soeurs.

«Je garderai de Hygin le meilleur des souvenirs. Personne ne mérite une fin pareille. Lui encore moins que quiconque», a dit André, un de ses collègues. «Nous nous devions d'être ici aujourd'hui, ont ajouté Mohamed Dardari et Serge Collin, de Québec. Ce geste est incompréhensible. Il s'agit d'un meurtre gratuit. Cela nous touche profondément.» De son côté, David Couture, de Taxi du Pont, a indiqué que l'arrestation du présumé meurtrier rassure, mais n'enlève rien à la peine.

Cette tragédie, selon lui, appelle à une vigilance constante et interpelle tous les chauffeurs de taxi. «Nous savons que nous devons prendre soin les uns des autres, surtout dans notre métier. Je ne crois pas que l'ajout de caméras change vraiment quoi que ce soit. Un véhicule, c'est un véhicule. Ce n'est pas grand. Il n'y a pas vraiment moyen de se sauver», termine M. Couture.

Exceptionnellement, lundi, en raison des obsèques, les activités du Taxibus et de la compagnie Taxi du Pont avaient été momentanément interrompues à Saint-Georges.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer