La fiesta pour sauver Bruno

Plus de 300 personnes se sont réunies au... (Le Soleil, Andréanne Lemire)

Agrandir

Plus de 300 personnes se sont réunies au Patro Roc-Amadour pour une fiesta mexicaine, afin d'amasser des fonds pour les soins du petit Bruno Escalera-Lopez.

Le Soleil, Andréanne Lemire

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Les Escalera-Lopez sont coincés. D'un côté, un assureur privé menace de cesser la couverture médicale de leur fils. De l'autre, la Régie de l'assurance maladie du Québec refuse toute couverture. Au milieu? Bruno, six ans, atteint d'une rare forme de cancer du rein.

Bruno Escalera-Lopez, 6 ans, est atteint d'une rare... (Photo tirée de Facebook) - image 1.0

Agrandir

Bruno Escalera-Lopez, 6 ans, est atteint d'une rare forme de cancer du rein.

Photo tirée de Facebook

La fiesta mexicaine, les mariachis, les danseurs. Le coeur à la fête. Plus de 300 personnes issues entre autres de la communauté latino-américaine de Québec, toutes réunies samedi soir au Patro Roc-Amadour pour amasser des fonds pour Bruno.

La fiesta a décroché les sourires et fait danser. Mais Sandra Escalera, elle, vit encore dans le stress et l'incertitude. Son conjoint et elle habitent Québec depuis des années et complètent leurs doctorats à l'Université Laval. Le plan de match était simple. En avril dernier, ils ont décidé de décrocher leur diplôme pour ensuite effectuer une demande de résidence permanente.

Sauf qu'en mai, leur fils Bruno a été diagnostiqué pour une rare forme de cancer du rein. Le plan de match est tombé. Étudiants étrangers, ils n'ont pas droit aux prestations de la Régie de l'assurance maladie du Québec. Ils ont donc souscrit à une assurance privée - similaire à une assurance voyage.

Une assurance sur le point d'expirer. Le 20 décembre, l'assureur menace de cesser de payer pour la chimiothérapie de Bruno. Rentrez au Mexique, dit l'assureur. «Mais les médecins au CHUL ont dit que c'était trop risqué, que c'était une forme très rare de cancer au rein», explique la mère Sandra Escalera. «Bruno, il ne peut pas voyager.» Samedi soir, l'enfant n'a pas pris part à la fiesta. Tout comme son père Marco Lopez, demeuré à son chevet.

La chimiothérapie de Bruno ne se terminera pas avant janvier, au plus tôt. Le CHUL poursuivra les traitements, peu importe l'échéance - mais refilera la facture aux Escalera-Lopez. Des dizaines de milliers de dollars en frais médicaux. Depuis le début du cancer, près d'un demi-million de dollars ont été nécessaires pour sauver Bruno.

Besoin de temps... et d'argent

Les Escalera-Lopez ont besoin de temps. Ou d'argent. Ou les deux... Des sous pour sauver Bruno. Ou quelques semaines de grâce pour compléter la chimiothérapie de leur enfant. «C'est pour ça que nous sommes ici, que l'on doit amasser de l'argent. Il y a toujours de l'incertitude.»

À l'heure actuelle, les parents se croisent les doigts et espèrent que l'assureur privé - par charité - prolonge la couverture. «Mais je ne peux pas attendre; je veux ramasser tout l'argent qui est possible. Je ne peux pas attendre de voir si je vais combattre ou non l'assurance. Je ne peux pas me croiser les bras.»

Le couple rêve toujours d'obtenir la citoyenneté canadienne. De poursuivre sa vie ici. «C'était l'idée, toujours, de rester au Québec. Et l'immigration, c'est toujours plus simple avec un diplôme. Alors on s'est dit qu'on pouvait attendre.» Ces jours-ci, elle n'y pense pas trop. «La seule chose qui est importante pour moi, c'est de garder mon garçon...»

Les citoyens peuvent effectuer des dons pour Bruno au www.savebruno.com.

La paroisse Notre-Dame-de-Rocamadour accepte également les chèques au nom de Bruno Escalera-Lopez, et peut émettre des crédits d'impôt.

Partager

À lire aussi

  • Une campagne pour sauver la vie de Bruno

    Société

    Une campagne pour sauver la vie de Bruno

    Une famille d'origine mexicaine installée à Québec depuis quatre ans essaie de garder la tête hors de l'eau depuis un moins et demi. Leur petit Bruno... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer