Cérémonie du Souvenir sous haute surveillance à Québec

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Sous une sécurité accrue, un hommage empreint de déférence et de recueillement a été rendu à la mémoire des soldats canadiens tombés au combat, mardi, à la croix du Sacrifice, à l'occasion du jour du Souvenir.

Un silence respectueux régnait dans l'attroupement de quelques centaines de personnes venues braver le froid pour assister à la cérémonie à l'entrée du parc des Champs-de-Bataille.

Comme à l'habitude, de nombreux militaires de différents corps d'armée et plusieurs vétérans ont regardé, coquelicot et médailles à la boutonnière, au son du clairon et des salves d'honneur, les dignitaires déposer un à un des couronnes de fleurs au pied de la croix. 

Le choc causé par les morts encore récentes de l'adjudant Patrice Vincent et du caporal Nathan Cirillo lors de deux attaques en sol canadien se reflétait, au-delà du rassemblement lui-même, dans un déploiement sécuritaire rarement vu en pareille occasion. 

Debout sur les remparts, des hommes du groupe d'intervention tactique de la Ville de Québec, armés jusqu'aux dents, faisaient le guet. Il était possible de voir des tireurs d'élite postés sur le toit des immeubles avoisinants. L'accès par les rues était bloqué par des voitures de police.

Sans être en mesure de donner des détails sur l'évaluation de la menace, le capitaine Mathieu Dufour, officier des affaires publiques à la 5e brigade, a constaté lui aussi que «le nombre de policiers visibles est plus grand» que par le passé.

Il note par ailleurs que les drames d'Ottawa et de Saint-Jean-sur-le-Richelieu ont participé à éveiller les consciences chez nous. «Il y a un intérêt et un soutien de la population que l'on voit envers les militaires, dit-il. C'est très apprécié. Ce n'est pas régulier qu'on se fait dire dans la rue des mots d'encouragement. Les évènements qui ont eu lieu au cours des dernières semaines nous démontrent qu'on n'est pas dans une bulle au Québec et au Canada et qu'il faut rester vigilant.» 

Courage et engagement

En Chambre, le premier ministre Philippe Couillard a salué le courage et l'engagement des militaires qui ont donné leur vie, autant dans les deux grandes guerres qu'en Corée, en Afghanistan ou ailleurs. «Ces libertés que nous avons, que nous partageons tous, et que nous semblons parfois tenir pour acquises, elles ont été durement gagnées par le sang de nos aïeuls, et même de nos enfants, a-t-il déclaré. Nous avons le devoir de nous souvenir de ces sacrifices.»

Le chef de l'opposition Stéphane Bédard a eu une pensée pour les soldats québécois de Valcartier et de Bagotville impliqués dans «des combats contre l'État islamique». «Il y a des gens chez nous qui risquent leur vie, et je tiens particulièrement à m'imprégner de leur réalité et à leur dire que nous sommes avec eux et leurs familles qui vivent des moments difficiles», a dit M. Bédard. Il a souligné que l'aide psychologique à offrir à ceux qui reviennent fait trop souvent «cruellement défaut». 

Le chef caquiste François Legault a aussi salué la mémoire «de ceux qui se sont sacrifiés pour défendre notre liberté et nos idéaux». «Nous ne les oublierons jamais», a-t-il assuré.

Le monument de la croix du Sacrifice a été érigé en 1924 tout près de la porte Saint-Louis, à l'angle de la Grande Allée et de l'avenue George VI, en souvenir des soldats tombés lors de la Première Guerre mondiale.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer