La bibliothèque de l'Institut Maurice-Lamontagne met la clé sous la porte

L'Institut Maurice-Lamontagne... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

L'Institut Maurice-Lamontagne

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Johanne Fournier

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Mont-Joli) Pêches et Océans Canada ferme définitivement sa bibliothèque du Québec, située à l'Institut Maurice-Lamontagne de Mont-Joli. L'annonce a été faite vendredi matin, et les deux employées en ont été informées par une note interne sur le coup de midi. La fermeture devenait effective le même jour, à compter de 17h.

Pendant que pour plusieurs, il s'agissait de la seule bibliothèque en français du Ministère, une communication provenant du cabinet de la ministre Gail Shea allègue qu'elle «n'a jamais été considérée comme francophone.»

Cette dernière information provient de Sophie Doucet, directrice des communications du bureau de la Ministre. «Elle avait un statut bilingue et plus de 80 % de la documentation qui s'y trouve est de langue anglaise», écrit-elle dans un courriel envoyé au Soleil.

Le directeur régional pour le Québec de l'Institut professionnel de la fonction publique du Canada, Yvon Brodeur, soutient le contraire : «C'est la seule bibliothèque francophone en sciences de la mer en Amérique du Nord». «On croyait qu'avec les recommandations du commissaire aux langues officielles que le gouvernement allait revenir sur sa décision en tenant compte de ses obligations prévues à la Loi sur les langues officielles.»

Dans son enquête faisant suite à neuf plaintes qui avaient été déposées au Commissariat des langues officielles visant la fermeture de 7 des 11 bibliothèques scientifiques du Ministère, Graham Fraser avait invité Pêches et Océans à reconsidérer sa décision, affirmant que les services et la documentation devaient être accessibles dans les deux langues officielles.

Joint par téléphone, le député fédéral de Haute-Gaspésie-La Mitis-Matane-Matapédia peinait à contenir sa colère. «C'est une vraie honte qu'un gouvernement ne respecte pas ses propres lois», fulmine Jean-François Fortin. Celui-ci ne croit pas, comme annoncé, que l'ensemble de la collection sera numérisée. «Ils pourront transporter les livres, mais ce n'est pas vrai qu'ils pourront tous les mettre en valeur, dément M. Fortin. Ils n'ont pas le budget pour tous les numériser. Aussi, des contraintes de droits d'auteur font en sorte que les trois quarts ne pourront pas être numérisés.»

La porte-parole du Ministère n'est pas de cet avis. «Plus de 70 % de la documentation en français de la bibliothèque a déjà été numérisée, indique Sophie Doucet. Le reste le sera d'ici la fin de 2014. Cela rendra la documentation de langue française plus accessible que jamais aux francophones de tout le pays.»

Le NPD dénonce

Les deux députés néo-démocrates de l'Est-du-Québec dénoncent eux aussi la fermeture du service. «Une annonce sauvage et une claque au visage de la région et de la communauté scientifique francophone», a écrit, sur son compte Twitter, le député de Rimouski-Neigette-Témiscouata-Les Basques, Guy Caron. «Encore une fois, les conservateurs abandonnent le Québec, les régions et les francophones», a fait savoir le député de Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, Philip Toone, par voie de communiqué.

Dès lundi, le député indépendant, Jean-François Fortin, prévoit déposer une injonction ou une contestation en Chambre.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer