Exclusif

Port de signes religieux: Drainville trace une ligne rouge

Le ministre des Institutions démocratiques, Bernard Drainville, a... (La Presse Canadienne)

Agrandir

Le ministre des Institutions démocratiques, Bernard Drainville, a qualifié jeudi d'«un peu minimaliste» la proposition de Québec solidaire en ce qui concerne le port de signes religieux.

La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le personnel des services de garde et les enseignants des écoles primaires et secondaires publiques n'échapperont pas à l'interdiction du port de signes religieux ostentatoires.

«Je trouve la proposition de Québec solidaire un petit peu minimaliste parce que, notamment, il n'est pas question d'inclure les garderies dans le cadre de la neutralité religieuse», a dénoncé Bernard Drainville, jeudi, à l'Assemblée nationale.

«Québec solidaire se limite à la "proposition Bouchard-Taylor". Il ne va même pas jusqu'aux enseignants, comme le fait la Coalition avenir Québec», a enchaîné le ministre des Institutions démocratiques. «C'est très décevant.»

Par ces déclarations, le ministre Drainville a tracé une ligne rouge derrière laquelle il ne reculera pas.

Sur sa lancée, il a noté que l'actualité ne cesse de le convaincre de la nécessité d'aller de l'avant avec sa charte des valeurs québécoises. Il a pointé le cas du «présumé terroriste montréalais Chiheb Esseghaier, qui exige d'être jugé selon le Coran et qui a refusé que ce soit une femme qui lui passe les menottes au terme de sa comparution à Toronto, un accommodement qui lui a été accordé sur-le-champ! C'est exactement le genre de situation qu'il faut éviter, et ça n'arrivera pas au Québec parce qu'on se sera donné des balises».

«On met nos culottes. On ne lâchera pas sur la charte des valeurs québécoises!»

La co-porte-parole de Québec solidaire, Françoise David, juge que le ministre erre sciemment. Elle soutient qu'un accommodement comme celui dont a bénéficié le présumé terroriste n'aurait pas été accordé au Québec, et que, de toute façon, le projet de son propre parti l'interdirait.

Sur les garderies, elle relève qu'une directive ministérielle «interdit de tenir des activités religieuses sous peine de perdre sa subvention».

Mme David ne voit pas la nécessité d'interdire le port de symboles religieux chez les éducatrices et les éducateurs des services de garde, non plus que chez le corps enseignant.

Le projet de charte de la laïcité de Québec solidaire prévoit que seuls le président et les vice-

présidents de l'Assemblée nationale, ainsi que les juges, les policiers, les procureurs de la Couronne et les gardiens des centres de détention ne pourraient arborer de symboles religieux.

Lisée crée la polémique

Le ministre responsable de la Métropole, Jean-François Lisée, a suggéré aux candidats briguant la mairie de Montréal de se taire à propos de la charte des valeurs. Il a de plus laissé entendre qu'aucun n'aurait la légitimité de contester l'interdiction du port de signes religieux chez les employés municipaux.

Sa démonstration repose sur le fait que les «quatre candidats à la mairie sont unanimes dans leur opposition à la charte des valeurs», alors que «les électeurs de l'île de Montréal ne sont pas unanimes : le quart des anglophones, le tiers des allophones, les deux tiers des francophones sont favorables à plusieurs dispositions de la charte».

«Le maire élu le 3 novembre ne pourra pas dire qu'il a un mandat des Montréalais, puisque les électeurs n'auront pas eu de choix», a-t-il insisté.

Sur sa lancée, Jean-François Lisée a noté qu'en plein débat sur la loi 101, le maire de l'époque, Jean Drapeau, s'était abstenu, lui, de tout commentaire.

Des propos qui ont fait bondir la libérale Christine St-Pierre. «Pour qui se prend M. Lisée? Son attitude est franchement méprisante. Le Parti québécois exclut et prend de haut ceux qui ne pensent pas comme lui.» Comme pour mieux enfoncer le clou, la députée a par ailleurs trouvé trace de commentaires de Jean Drapeau sur la loi 101.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer