• Le Soleil > 
  • Actualités > 
  • Société 
  • > 75e de la faculté des sciences sociales: une discussion entre les frères Lucien et Gérard Bouchard 

75e de la faculté des sciences sociales: une discussion entre les frères Lucien et Gérard Bouchard

Gérard Bouchard... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Gérard Bouchard

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le 75e anniversaire de la Faculté des sciences sociales de l'Université Laval sera le théâtre d'une première: une discussion publique sur le Québec moderne avec les frères Gérard et Lucien Bouchard.

Intitulée Regards croisés de deux frères sur le Québec, cette rare rencontre entre l'historien et sociologue Gérard Bouchard et son célèbre frère, l'ex-premier ministre du Québec Lucien Bouchard, sera présentée au Palais Montcalm le 20 novembre.

Elle vise à amasser 75 000 $ qui seront versés en bourses aux étudiants de la Faculté d'où sont diplômés les deux frères, mais aussi les deux coprésidents de la soirée, le maire de Québec, Régis Labeaume et la vice-présidente aux affaires générales pour La Capitale Groupe financier, Marie-Josée Guérette.

Les discussions qui aborderont les thèmes de la Révolution tranquille, du nationalisme québécois, de l'échec de l'accord du Lac Meech et de l'avenir du Québec seront ponctuées de la musique des Violons du Roy, sous la direction de Mathieu Lussier.

En conférence de presse jeudi, Gérard Bouchard a blagué en disant avoir hésité à accepter l'invitation. «Ma première réaction a été de refuser à cause de la présence de Lucien. Un ex-premier ministre, c'est toujours encombrant», a-t-il lancé sur un ton rieur. «En plus, il est l'aîné, alors j'avais peur qu'il m'éclipse complètement. Mais pour la Faculté, j'ai accepté.»

La conférence de presse de jeudi a d'ailleurs été l'occasion de se remémorer des souvenirs, tant pour Gérard Bouchard que pour Régis Labeaume. Si le premier a été marqué par les cours de Léon Dion, l'actuel maire de Québec se souvient de Fernand Dumont lors de ses études en sociologie à la fin des années 70. «On avait les cheveux longs, la barbe, ça débrayait toutes les semaines. Et on entendait Dumont nous parler d'obédience et de foi alors que la moitié de la classe était d'allégeance marxiste-léniniste», a relaté M. Labeaume, admiratif du grand sociologue décédé en 1997.

Lieu symbolique

Le fait que la soirée-bénéfice se déroule au Palais Montcalm n'est d'ailleurs pas anodin et s'inscrit dans l'histoire de l'Université Laval. C'est là, il y a trois quarts de siècle, en 1938, que la Faculté des sciences sociales a été fondée par Georges-Henri Lévesque, a rappelé l'actuel doyen de la Faculté, François Blais.

Quelque 700 billets pour assister à la soirée sont en vente au coût de 110 $, et les profits seront versés au Fonds Georges-Henri-Lévesque.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer