Conflit dans les ambassades: des conséquences à Rimouski et à Baie-Comeau

Le joueur le plus spectaculaire du Drakkar de... (Photothèque le soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

Le joueur le plus spectaculaire du Drakkar de Baie-Comeau et premier choix au repêchage des Kings de Los Angeles, le Russe Valentin Zykov, est toujours en attente de son visa.

Photothèque le soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Carl Thériault, Steeve Paradis

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Rimouski et Baie-Comeau) L'Université du Québec à Rimouski (UQAR) et des équipes de hockey junior au Québec comme le Drakkar de Baie-Comeau subissent actuellement les conséquences du conflit de travail dans les ambassades canadiennes.

Le Drakkar de Baie-Comeau attend à son camp d'entraînement Valentin Zykov, qui peine à obtenir son visa de l'ambassade russe, tout comme une dizaine d'autres joueurs de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ), alors que l'attaquant Dominik Simon de l'Océanic n'a pas encore fait sa demande.

Ce conflit de travail prive le Drakkar de son joueur le plus spectaculaire, Valentin Zykov. Le Russe est toujours en attente de son visa alors que son compatriote Denis Gorbunov, choix de l'équipe au dernier repêchage européen, a obtenu le sien et est débarqué à Baie-Comeau lundi, en fin de soirée. «Et pourtant, Gorbunov avait fait sa demande deux semaines après Zykov», a lancé le directeur général de l'équipe, Steve Ahern, impuissant face à la situation comme le reste de ses collègues de la Ligue canadienne de hockey.

Selon Ahern, les Kings de Los Angeles, qui ont fait de Zykov leur premier choix au repêchage de la LNH en 2013 (deuxième ronde), font aussi des démarches de leur côté afin d'accélérer l'obtention de toutes les autorisations nécessaires. «Mais on ne peut pas aller plus vite que les employés des ambassades», a ajouté le directeur général, qui prend toutefois la chose assez calmement.

«On espère que Valentin va arriver bientôt, mais on peut de toute façon être patient, car il va aller au camp des Kings et qu'il ne sera probablement pas là pour nos quatre premiers matchs de la saison», a-t-il conclu.

Chez l'Océanic, l'attaquant Dominik Simon, qui évoluait la saison dernière avec les équipes junior et élite du Sparta de Prague, doit recevoir le feu vert des fédérations nationale tchèque et internationale avant de demander son visa canadien. «C'est sa libération du club avec lequel il est sous contrat qui causait problème. On va s'assurer que la demande de visa procède. On va en savoir plus au début de la semaine prochaine quand il va avoir signé sa carte de transfert de la fédération internationale de hockey», a indiqué Serge Beausoleil, directeur général et entraîneur-chef de l'Océanic.

«On ne peut pas intervenir dans ces conflits, mais on essaie de collaborer le plus possible avec les ambassades. Sur ces 13 joueurs, il y en aurait qui ont déjà eu des visas d'une durée de plusieurs années. Il y a 36 joueurs européens et russes dans les équipes de la ligue, ce serait le tiers des joueurs qui serait impliqué par cette situation», précisait Photi Sotiropoulos, directeur des communications à la LHJMQ, qui estimait à 13 le nombre de joueurs en attente de visa avant le début des camps d'entraînement lundi.

L'UQAR touchée

L'UQAR attend aussi des étudiants étrangers qui doivent s'inscrire le 26 août. «Nous serons fixés sur la situation à la date limite des inscriptions le 9 septembre. Actuellement, sept ou huit étudiants étrangers nous ont appelés pour dire qu'ils étaient inquiets et qu'ils continuaient leur démarche. On avait envoyé des informations aux étudiants étrangers de faire leur démarche rapidement», explique Bernard Ouellet, directeur des services aux étudiants de l'UQAR.

L'année dernière, 400 étudiants étrangers étaient inscrits sur les deux campus de l'UQAR. Il y a entre 100 et 125 nouveaux étudiants étrangers par année qui entrent à cette institution.

«Les étudiants étrangers s'inscrivent au moment de leur arrivée à l'université parce qu'ils doivent avant remplir plusieurs formalités d'Immigration et Citoyenneté Canada. On ne sait pas quelle sera l'influence finale de cette situation sur le nombre d'inscriptions d'étudiants étrangers», a expliqué M. Ouellet.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer