Musulmans à Québec: les jeunes beaucoup plus compréhensifs

Ilhem Laddada, Mounir Laddada, Jean-François Therrien et Yasmine... (Le Soleil, Steve Deschênes)

Agrandir

Ilhem Laddada, Mounir Laddada, Jean-François Therrien et Yasmine Kerniche étaient présents à la journée portes ouvertes organisée par Imed Jaras (à droite).

Le Soleil, Steve Deschênes

Partager

(Québec) Les relations entre les quelque 8000 musulmans de la ville de Québec et la population non-musulmane seraient très bonnes, mais encore davantage chez les plus jeunes, laisse entendre l'un des organisateurs des journées portes ouvertes qui ont lieu en fin de semaine au Centre culturel islamique de Québec.

«Ici, le climat est très sain, nos imams sont modérés et les relations avec les non-musulmans sont plutôt bonnes. Il arrive que des gens nous disent avoir été insultés au centre d'achats ou qu'une personne nous appelle pour dire qu'elle va mettre une bombe au centre, mais ce sont des cas très rares. Généralement, quand il y a de l'incompréhension, ça se règle par le dialogue», explique M. Imed Jaras, l'un des organisateurs des journées portes ouvertes.

Professeur d'informatique au Cégep de Limoilou, M. Jaras estime que ses propres enfants et les jeunes à qui il enseigne semblent plus ouverts à l'autre que les générations plus âgées.

Pour le mieux

«Les jeunes ne sont pas du tout repliés sur eux-mêmes, ils voient à l'école que les musulmans font la même chose que les non-musulmans. Il y a beaucoup moins de clivage à ce sujet du côté des jeunes. À Québec, on voit beaucoup de musulmans de deuxième génération maintenant et ce n'est pas du tout la même chose que quand je suis arrivé ici il y a 21 ans. Il y a eu beaucoup de changement pour le mieux.»

Les journées portes ouvertes servent justement à démystifier l'islam pour les non-musulmans et M. Jaras indique que les questions des visiteurs qui se rendent à la Grande Mosquée du chemin Sainte-Foy tournent souvent autour du voile islamique, porté par certaines musulmanes, et du terrorisme, surtout avec les attentats récents à Boston et celui, déjoué, à Toronto.

«Le terrorisme, même nous, nous ne comprenons pas pourquoi des gens prennent cette voie, car il y a un verset coranique qui dit que tuer une âme innocente, c'est comme tuer toute l'humanité. Ces actes sont inacceptables et nous touchent beaucoup, car tout le monde parle du fait que les présumés auteurs sont des musulmans», confie M. Jaras.

Pour ce qui est du voile, M. Jaras indique qu'il n'oblige ni sa fille, ni son épouse à le porter et que la plupart des femmes voilées le font par choix. «Certaines ne portent pas le voile dans la vie de tous les jours, mais elles doivent le faire pour prier», fait-il remarquer en terminant.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer