Terrains patrimoniaux de Sillery: les citoyens seront consultés

Le ministre de la Culture, Maka Kotto, a... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Le ministre de la Culture, Maka Kotto, a annoncé mardi la tenue d'une consultation publique qui commencera le 20 février.

Le Soleil, Erick Labbé

Partager

Annie Mathieu
Le Soleil

(Québec) Les citoyens auront finalement leur mot à dire sur le développement de terrains patrimoniaux dans l'arrondissement historique de Sillery. Le ministre de la Culture, Maka Kotto, a annoncé mardi la tenue d'une consultation publique qui débutera le 20 février.

«On essaie de trouver un espace d'échange constructif pour mettre derrière nous les tensions, les récriminations, les projets d'intention et ainsi avoir un document de référence qui nous permettra de manière tangible d'orienter nos décisions quand viendront sur nos bureaux des demandes d'autorisation de construction», a expliqué M. Kotto.

Le gouvernement a ainsi confié au Conseil du patrimoine culturel du Québec - récemment créé et qui remplace la Commission des biens culturels - le mandat de la consultation publique, qui se fera sur le plan de conservation du site patrimonial de Sillery, qu'on rendra public le 8 février.

C'est à partir de ce document que les citoyens et la Ville de Québec pourront exprimer leurs opinions. «[...] il y a toujours des parties [du territoire de l'arrondissement historique] qu'il faudrait préserver, tout le monde à Québec s'entend là-dessus. C'est sur la quantité de territoire, la largeur et la zone qui va être promise au développement, c'est là-dessus qu'il faut s'entendre pour que les promoteurs et les citoyens aient une idée claire de ce qu'il se passe», a soutenu la ministre responsable de la Capitale-Nationale, Agnès Maltais.

Travaux suspendus

La consultation débutera le 20 février avec une séance d'information et se terminera le 27 mars lors d'une audience publique. Au cours de cette période, le Ministère a décidé de suspendre les autorisations de travaux sur les 11 grandes propriétés institutionnelles du site, comme l'édification d'immeubles ou le morcellement d'un terrain. Les propriétaires pourront toutefois obtenir des autorisations pour réaliser des travaux de restauration ou d'entretien.

Le président de la Coalition pour l'arrondissement historique de Sillery, Pierre Vagneux, s'est réjoui de l'annonce du ministre Kotto. «Pour une fois, on ne met pas la charrue avant les boeufs», a-t-il commenté. «Ça augure bien», a laissé tomber le président de la Société d'histoire de Sillery, Hugues Michaud.

Le gouvernement prévoit dévoiler son rapport de consultation en mai prochain et mettre sa dernière touche au plan de conservation en juin pour l'approbation finale du ministre. D'autres sites, comme l'île d'Orléans et le mont Royal à Montréal, pourraient être prochainement soumis à des  plans de conservation.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer