Épreuve de force en Virginie pour des réservistes de Québec

En clair, tous les réservistes de la force... (Photo AFP)

Agrandir

En clair, tous les réservistes de la force terrestre du Québec sont réunis en Virginie pour s'assurer qu'ils ont atteint les objectifs physiques des différents entraînements effectués au cours de l'année.

Photo AFP

Partager

(Québec) Environ 350 réservistes de Québec font partie du convoi de 1600 citoyens-militaires qui amorçaient mercredi en Virginie, aux États-Unis, un entraînement intensif d'une semaine. Une sorte de tradition du Nouvel An qui permet à ces militaires de prouver qu'ils font le poids après 12 mois d'entraînement rigoureux.

Le départ en plein temps des Fêtes des réservistes des 34e et 35e Groupes-brigades du Canada (GBC) n'a rien d'un hasard, selon la capitaine Ginette Champagne, officière aux relations publiques des Forces armées canadiennes. Sachant qu'environ 8 réservistes sur 10 sont des étudiants qui s'engagent à temps partiel dans une carrière militaire, il s'agit du meilleur moment pour «valider les connaissances acquises dans les 12 derniers mois».

En clair, tous les réservistes de la force terrestre du Québec sont réunis en Virginie pour s'assurer qu'ils ont atteint les objectifs physiques des différents entraînements effectués au cours de l'année. Divers scénarios et simulations de «combat intense» sont au menu de l'exercice Noble Guerrier 13. Il s'agit en quelque sorte de l'aboutissement d'un cycle d'entraînement, où l'on vise «une montée en puissance de nos troupes», illustre le colonel Stéphane Tardif, commandant du 35e Groupe-brigade du Canada, qui regroupe les unités de l'est de la province.

Celui-ci souligne qu'en plus des étudiants, une portion non négligeable de réservistes est représentée par des travailleurs de tous azimuts, que ce soit des hommes d'affaires, des avocats ou des enseignants.

Autre «tradition»

Les États-Unis sont préférés au Canada pour l'exercice Noble Guerrier 13 pour leur climat plus doux. Car si le même exercice devait se tenir à Valcartier, par exemple, il serait compliqué par la neige, le froid, les nombreux déplacements nécessaires et le coût total de l'opération, affirme la capitaine Champagne.

Le 35e GBC, qui chapeaute l'exercice Noble Guerrier 13, se chargera également de l'organisation d'une mission dans le Nord québécois en mars prochain. Un «petit groupe» de réservistes se rendra alors à Schefferville pour un exercice de guerre hivernale. Une autre «tradition» qui s'installe dans les Forces armées depuis que le gouvernement Harper a présenté sa politique de défense de la souveraineté canadienne dans l'Arctique, en 2008.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer