Kate Middleton à l'hôpital: l'infirmière victime d'un canular retrouvée morte

La victime, Jacintha Saldanha, une femme de 46... (Photo AP)

Agrandir

La victime, Jacintha Saldanha, une femme de 46 ans mère de deux enfants, travaillait depuis plus de quatre ans au King Edward VII, où a séjourné la duchesse de Cambridge, Kate Middleton (photo), de lundi à jeudi.

Photo AP

Partager

David Rémillard
Le Soleil

(Québec) Une infirmière piégée par les animateurs de radio australiens Mel Creig et Michael Christian a été retrouvée morte vendredi matin dans son logement de Londres.

 

 

La victime, Jacintha Saldanha, une femme de 46 ans mère de deux enfants, travaillait depuis plus de quatre ans au King Edward VII, où a séjourné la duchesse de Cambridge, Kate Middleton, de lundi à jeudi.

Plusieurs quotidiens britanniques ont rapporté le décès comme un présumé suicide, bien que la police britannique Scotland Yard traite l'affaire comme une mort inexpliquée.

L'histoire troublante débute mardi. Les animateurs de la station 2Day FM de Sydney se sont fait passer pour la reine Élisabeth II et le prince Charles afin d'avoir des nouvelles de la princesse, enceinte, hospitalisée lundi soir pour des nausées sévères.

«Pourrais-je, s'il vous plaît, parler à Kate, ma petite-fille?» a demandé l'animatrice Mel Creig. «Oui, bien sûr, ne quittez pas, Madame», répond Jacintha Saldanha, aujourd'hui décédée. Une autre infirmière prend le relais et répond sans retenue aux questions des animateurs, pris de fous rires, divulguant des informations détaillées sur l'état de santé de la duchesse.

Cette fuite d'informations confidentielles a plongé l'hôpital King Edwards VII dans l'embarras, «institution de choix» de la famille royale, selon le quotidien The Guardian de Londres.

«Nos infirmiers sont formés pour prendre soin des patients, pas pour gérer ce genre de supercherie journalistique», a déclaré le directeur de l'établissement, John Lofthouse, peu après l'incident, mardi.

Pas peu fière de son coup, la station de radio a de son côté fait jouer en boucle l'entretien durant les jours qui ont suivi.

Animateurs suspendus

Douche froide à 2Day FM vendredi matin à l'annonce du décès Jacintha Saldanha. Mel Creig et Michael Christian ont été suspendus des ondes, a d'ailleurs annoncé la station. Sur sa page Facebook, il est écrit que les animateurs «ne reprendront pas leur émission radio jusqu'à nouvel ordre en signe de respect pour ce que l'on ne peut que qualifier de tragédie». Les deux animateurs seraient en état de choc.

Le prince William et Kate Middleton se dont dit «profondément attristés» par la nouvelle. Ils ont offert leurs condoléances à la famille et aux collègues de travail de la victime.

Dans un communiqué, la famille royale ajoute que «Leurs Altesses ont été admirablement soignées par tout le personnel chaque fois qu'elles ont été à l'hôpital King Edward VII.»

L'administration du King Edward VII n'excluait pas, plus tôt cette semaine, l'idée de poursuivre la station de radio 2Day FM.

«Du mauvais paparazzi», selon les Justiciers masqués

Les Justiciers masqués, duo d'humoristes québécois formé de Sébastien Trudel et de Marc-Antoine Audette, qui ont fait du canular téléphonique leur marque de commerce, ont qualifié la blague des animateurs australiens de «mauvais paparazzi.»

«La seule ressemblance avec nous, c'est que ce sont des animateurs de radio», a déclaré au Soleil Marc-Antoine Audette, membre des Justiciers masqués. «Nous, on fait de l'humour, eux, c'était du potin, du mauvais paparazzi, du mauvais journalisme d'enquête», a-t-il illustré. «Des informations personnelles ou d'ordre médical, ça ne passerait jamais en ondes. Ce qu'ils ont fait est illégal.»

Les Justiciers masqués ont passé la journée sur les différentes tribunes médiatiques pour commenter cette histoire de canular. Mais ils refusent d'établir quelque lien que ce soit entre leur travail et celui des animateurs australiens. «On est très, très, très loin de ce que nous on fait», a poursuivi M. Audette. Mais je comprends les gens de faire un rapprochement.» Le potinage, «c'est quelque chose qui ne nous intéresse pas. Je ne crois pas que ça intéresse le public [québécois] non plus».

Forts d'une expérience de douze années dans le domaine du coup monté, les Justiciers disent avoir établi «un code d'éthique». «Notre éthique personnelle est de ne pas fouiller dans la vie privée des gens.»

Les Justiciers masqués disent informer les personnalités piégées à chaque coup de téléphone qu'il s'agit d'un canular, leur permettant de rectifier certaines informations ou tout simplement d'empêcher la diffusion de la fausse entrevue.

Avec AFP

Partager

lapresse.ca vous suggère

  • Kate et William attendent un bébé

    Société

    Kate et William attendent un bébé

    Le prince William d'Angleterre et son épouse Kate, duchesse de Cambridge, attendent un enfant, a annoncé lundi le palais royal, qui a précisé que... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer