Playa Coloniale: le côté sombre des «tout inclus»

Dans leur documentaire Playa Coloniale, Martin Bureau et... (Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

Dans leur documentaire Playa Coloniale, Martin Bureau et Luc Renaud font notamment le parallèle entre les Cubains travaillant dans l'industrie touristique et les autres.

Le Soleil, Pascal Ratthé

Partager

(Québec) Alors que le maire Régis Labeaume plaide pour le développement de resorts touristiques en Haïti afin de relancer le pays, le documentaire Playa Coloniale de Martin Bureau et Luc Renaud présente l'autre côté de ces forfaits de vacances tout inclus à Cuba, où moins du tiers de chaque dollar investi s'en va dans l'économie locale.

«S'ils veulent faire ça en Haïti, j'espère sincèrement que ce sera fait autrement que ce qui se fait à Cuba», a lancé vendredi Martin Bureau, en entrevue au Soleil avant la grande première de son film au Musée national des beaux-arts. En mission en Haïti, le maire Labeaume avait déclaré mardi qu'il envisageait de jouer les entremetteurs entre les investisseurs québécois et des instances haïtiennes.

D'entrée de jeu, Playa Coloniale mentionne que seulement 0,30 $ de chaque dollar dépensé dans les «tout inclus» à Cuba revient dans l'économie cubaine. En effet, 40 % de la somme va au transporteur aérien, de 15 % à 20 % au voyagiste et 5 % à l'agence de voyages.

Apartheid économique

Martin Bureau n'y va pas par quatre chemins et parle carrément de colonisation de la part des Québécois à Cuba et d'apartheid économique pour qualifier les deux classes d'individus formés par l'industrie touristique cubaine.

«Il y a ceux qui travaillent dans l'industrie touristique et qui ont accès au peso cubain convertible [CUC], qui vaut l'équivalent d'un dollar canadien, soit 25 fois le peso cubain [CUP], et il y a les autres», illustre le cinéaste.

Les autres sont des gens comme Rafael, le balayeur de rue, Oscar, travailleur dans les champs de canne à sucre âgé de 74 ans, Alexis, agriculteur et ex-rabatteur de touristes, et Barbaro, étudiant à La Havane, qui racontent leur quotidien difficile dans le film.

Les commentaires de ces Cubains qui tirent le diable par la queue sont entrecoupés d'images de Québécois qui s'amusent dans les «tout inclus» et par leurs commentaires exprimant la plupart du temps la déception vis-à-vis le service reçu ou la qualité de la nourriture. On constate que la réalité n'est souvent jamais très loin de la caricature présentée par la république fictive de Santa Banana dans les films de la série Elvis Gratton.

Incognito

«Pour tourner ce film, nous avons joué aux touristes en nous inscrivant deux fois à des "tout inclus" à Cuba. On agissait incognito, on faisait les taupes», signale Martin Bureau, précisant toutefois qu'il avait obtenu la permission de toutes les personnes interviewées pour diffuser leurs commentaires.

«On peut voir un comportement relâché et insouciant, des gens qui veulent emporter leur confort et qui se foutent parfois de ce qui se passe au-delà de leur prison dorée», explique le cinéaste qui s'est appliqué à présenter l'autre visage de Cuba dans son documentaire.

La blogueuse et dissidente cubaine Yoani Sanchez occupe aussi une grande place dans le film du tandem Bureau-Renaud, soulignant que les employés du secteur touristique sont pour la plupart des anciens militaires ou des amis du régime. Elle mentionne aussi qu'on interdit aux Cubains le contact avec les touristes, «car on ne veut pas qu'ils racontent ce qu'ils vivent vraiment».

Par ce documentaire, qui sera bientôt diffusé en salle à Québec ainsi que dans le réseau des cinémas parallèles, Martin Bureau se défend toutefois d'inviter les spectateurs à mettre de côté les «vacances dans le Sud» tellement prisées des Québécois. «Le message est plutôt d'inviter les touristes à sortir de leur bulle protégée, à aller dépenser leur argent ailleurs que dans l'économie interne des "tout inclus"», résume-t-il.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer