Anne Lapointe, l'avocate de Nancy B., s'éteint

Me Anne Lapointe... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Me Anne Lapointe

Photothèque Le Soleil

Richard Hénault
Le Soleil

(Québec) L'avocate de Québec qui s'était retrouvée sous les réflecteurs en 1992 en faisant valoir les droits de Nancy B., cette jeune femme qui revendiquait le droit de mourir en paix, a succombé à son tour à la maladie.

Comme Nancy B., Me Anne Lapointe est décédée à L'Hôtel-Dieu de Québec, en début de semaine, après avoir combattu un cancer généralisé durant quelques mois. Admise au Barreau en 1983, Me Lapointe venait tout juste d'avoir 53 ans.

Avocate criminaliste, elle a présidé durant environ cinq ans l'Association des avocats de la défense de Québec et elle a enseigné quelque temps au Barreau. Elle avait également fait une incursion en politique municipale en présentant sa candidature pour devenir conseillère municipale dans le quartier Saint-Roch. Elle était aussi très connue dans le monde du ski, puisqu'elle a agi comme patrouilleuse au Massif de la Petite-Rivière-Saint-François durant plusieurs années.

En 1992, Me Lapointe avait obtenu du tribunal qu'on puisse débrancher le respirateur qui maintenait en vie Nancy B. (Bolduc). Il s'agissait d'une première, et la jeune avocate avait ensuite été appelée à prononcer de nombreuses conférences à travers tout le Canada pour traiter du dossier qui a fait jurisprudence. Durant sa propre maladie, elle a été traitée par la même médecin qui s'est retrouvée au centre de l'affaire Nancy B., la Dre Danièle Marceau.

«C'était une femme de coeur, une humaniste!» se sont écriés spontanément Line Boivin et Rénald Beaudry, deux confrères et amis proches qui ont accompagné Me Lapointe tout au long de sa maladie. Durant plusieurs années, elle s'était elle-même dévouée pour ses parents affligés par la maladie.

«C'était ma meilleure amie. C'était ma soeur!» a lancé Me Boivin avec émotion en parlant de la défunte. Les membres de la communauté juridique se souviendront également du sens de l'humour de Me Lapointe, de son intelligence, de son audace et de l'écoute qu'elle savait accorder aux clients qu'elle représentait.

Les funérailles auront lieu samedi à la chapelle du complexe funéraire Lépine-Cloutier.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer