Scientologie: «Ce n'est pas une Église» - Mgr Ouellet

L'archevêque de Québec, Mgr Marc Ouellet, s'interroge sur... (Collaboration spéciale Ian Bussières)

Agrandir

L'archevêque de Québec, Mgr Marc Ouellet, s'interroge sur les critères du gouvernement pour reconnaître les corporations religieuses.

Collaboration spéciale Ian Bussières

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Thetford Mines) Le cardinal Marc Ouellet s'est interrogé mercredi sur les critères du gouvernement du Québec pour reconnaître les corporations religieuses au lendemain de l'annonce de la construction par l'Église de scientologie d'un lieu de culte au coût de 4 millions $ dans le quartier Saint-Roch.

«Je sais qu'en Europe, notamment en Allemagne, en Belgique et en France, il y a des endroits où on refuse d'accorder à l'Église de scientologie le statut de religion», fait remarquer d'entrée de jeu Mgr Ouellet, avouant qu'il allait s'intéresser à ce dossier qui fait jaser dans les médias depuis quelques jours.

Ici, l'Église de scientologie profite depuis décembre 1993 du statut de corporation religieuse auprès de l'inspecteur général des institutions financières du Québec, une situation que le primat de l'Église catholique au Canada a de la difficulté à comprendre. «Je ne sais pas en vertu de quel principe ce statut leur a été accordé. Mais malheureusement, au Québec, tout est permis! On dirait qu'ici, n'importe qui peut s'inventer une Église!», déplore-t-il au sujet du mouvement lancé en 1952 par l'auteur de récits de science-fiction L. Ron Hubbard.

Liberté

L'archevêque de Québec insiste sur le fait qu'il est favorable à la liberté de religion. «Par exemple, la communauté musulmane de Québec va ériger une nouvelle mosquée. Je n'ai aucun problè­me avec ça! La religion musulmane est l'une des grandes religions reconnues. Qu'ils aient un lieu de culte à Québec, je suis tout à fait d'accord!»

Par contre, le cardinal Ouellet ne place pas la scientologie sur un pied d'égalité avec l'islam ou la religion catholique. «La scientologie, c'est autre chose. Pour moi, cette communauté n'est pas une Église», indique-t-il.

Il estime également qu'il man­que au Québec une certaine réflexion en ce qui concerne les critères de reconnaissance des religions. «L'État n'a pas de critères pour reconnaître les religions, ça fait partie de nos déficiences», poursuit-il.

«Et pourtant, pendant qu'on enlève des libertés à l'Église catholique, on ouvre en même temps toutes sortes de soupirails!» ajoute-t-il, invitant les gouvernements à s'informer davantage sur l'Église de scientologie.

«Nos gouvernements devraient s'enquérir de ce que certains pays d'Europe ont fait par rapport à ce groupe-là et sur les problèmes qu'il peut soulever plutôt que de lancer à l'aveuglette le statut de corporation religieuse à un tel organisme», conclut-il.

«Org idéale»

L'Église de scientologie compterait environ 350 fidèles à Québec et la construction de l'église de nouvelle génération, appelée «Org Idéale», devrait commencer sous peu pour être complétée d'ici quatre à six mois dans un bâtiment de la rue Saint-Joseph acheté pour près de 2 millions $ en 2006.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer