Des athlètes robotisés s'envolent pour le Japon

Philippe Turgeon, Alexia Blanchard, Benoit Verret, Léonard Gagnon,... (Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Philippe Turgeon, Alexia Blanchard, Benoit Verret, Léonard Gagnon, Philippe Babin et Philippe Lebel effectuent les derniers ajustements avant de s'envoler pour le Japon, où les attendent leurs concurrents.

Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Une équipe de six joueurs de soccer de la capitale - et huit entraîneurs - est en route vers le Japon dans l'espoir de remporter les honneurs durant une compétition internationale...

Mercredi matin, Le Soleil s'est présenté à l'Université Laval afin de discuter avec les athlètes quelques heures avant le grand départ; ils ont sauté dans un avion à 5h jeudi matin vers Nagoya.

Ils nous avaient donné rendez-vous au pavillon Adrien-Pouliot. Étrange quand même de faire une entrevue sur le soccer dans cet édifice universitaire qui abrite les départements de génie.

Il faut dire que les sportifs font... 15 centimètres de haut! Et revêtent une armure métallique noire avant de sauter sur le terrain.

L'équipe, c'est les ULtron. Des boules de technologie nées après trois ans de travaux «parascolaires» d'étudiants de l'université inscrits dans le club Robocup ULaval.

Robocup, comme le nom d'une compétition annuelle organisée depuis 1997 qui a pour mission de pousser les limites de la science. Objectif : créer une équipe de soccer de robots humanoïdes qui sera capable de battre la nation gagnante de la coupe du monde en 2050.

La technologie n'y est pas encore. Mais la rencontre permet de stimuler les cerveaux.

Nous sommes donc dans un petit local du deuxième étage. Sur les tables, des ordinateurs. Au sol, un terrain de soccer miniature, surmonté d'une structure de bois sur laquelle des caméras et une antenne sont fixées; ce sont les yeux et la bouche du logiciel indépendant qui dirige les joueurs.

Un des robots qui fera partie de l'équipe... (Patrice Laroche) - image 2.0

Agrandir

Un des robots qui fera partie de l'équipe de soccer robotique de l'Université Laval, les ULtron.

Patrice Laroche

Car les entraîneurs (humains) n'ont pas le droit d'utiliser des télécommandes. Les athlètes doivent être autonomes.

«Ces robots sont contrôlés par une intelligence artificielle. Donc, quand ils jouent au soccer, c'est vraiment l'intelligence artificielle qui envoie toutes les commandes, qui jouent contre six autres robots d'autres universités», vulgarise le plus verbomoteur de la troupe qui nous reçoit, Philippe Lebel, étudiant à la maîtrise en génie mécanique.

En plus, ajoute Benoit Verret, du bac en informatique, cette intelligence artificielle doit être capable d'apprendre par elle-même de ses erreurs pour ajuster le jeu en fonction de la stratégie de l'adversaire.

Durant la Robocup, il y a plusieurs catégories, allant des petits robots aux grands qui ont des allures humaines. Chacune vise à développer un aspect spécifique de la technologie pour, éventuellement, créer l'équipe humanoïde.

Petite Ligue

Les ULtron officieront dans la «petite ligue». Celle-là veut, notamment, développer les logiciels permettant la coopération entre plusieurs robots. 

Soudain, durant l'entrevue, ça nous saute aux yeux : si nous fermions les lumières du local, tout le monde s'endormirait sur-le-champ! Une chaise longue est d'ailleurs pliée dans un coin. 

Quand nous le leur faisons remarquer, ils rient. Voilà un bon moment qu'ils ne comptent plus les heures investies dans l'aventure. 

Et ils n'ont pas fini. Outre quelques ajustements mécaniques, il leur reste à améliorer le logiciel qui dirige les joueurs en temps réel. «La tension commence à monter de plus en plus, plus la compétition arrive», observe Philippe Lebel.

«On va le faire dans l'avion!» avance Benoit Verret... à moins que les autres passagers s'inquiètent de voir défiler les lignes de codes informatiques sur leurs écrans.

«On est 17 heures dans l'avion», appuie Philippe Turgeon, évaluant qu'ils auront le temps de peaufiner leur logiciel, d'autant plus que les parties officielles ne commencent que le 27 juillet.

C'est la première fois que l'équipe de l'Université Laval participe à la Robocup. Cette aventure technologique coûte cher, d'autant plus que l'équipe a décidé de créer sur mesure toutes les pièces qui composent ses robots. Des commandites d'entreprises technologiques de Québec, d'associations étudiantes, même de la nouvelle rectrice leur ont permis d'atteindre leur objectif.

Puisqu'ils sont des «petits nouveaux», ils n'affronteront pas les universités les plus performantes, celles qui se rendent à la Robocup année après année. Ils seront dans un pool d'équipes débutantes venues de l'Iran, des États-Unis et des Pays-Bas. 

Et comme au vrai soccer, ils ont étudié les vidéos des matchs de leurs adversaires avant de s'envoler, pour apprendre à les déjouer.

http://robocupulaval.com/

Règles de la Robocup

› Les ULtron devront jouer des parties de deux manches de 10 minutes contre plusieurs équipes sans l'intervention de leurs entraîneurs.

› Le terrain de soccer mesure six mètres sur neuf mètres.

› Le ballon est en fait une balle de golf.

› Chaque robot a trois systèmes mécaniques : un pour se déplacer facilement dans toutes les directions, un «dribbleur» qui lui permet de garder le ballon en sa possession durant ses mouvements, un «botteur» pour faire des passes et tirer au but à une vitesse de 10 mètres par seconde.

Horaire du périple

20 juillet : dép­­art de Québec vers Toronto, Vancouver, 

puis Nagoya, au Japon

21 au 24 juillet : compléter 

la programmation du logiciel d'intelligence artificielle

25 et 26 juillet : début 

des essais sur le vrai terrain de la Robocup devant les autres équipes

27 au 30 juillet : compétitions

L'an prochain, la Robocup aura lieu à Montréal.

www.robocup2017.org/eng/index.html




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer