Rosetta retrouve in extremis le petit robot Philae

La sonde Rosetta est parvenue à capturer une... (AFP)

Agrandir

La sonde Rosetta est parvenue à capturer une image du robot-laboratoire Philae, qui a la taille d'une machine à laver, en s'approchant à seulement 2,7 kilomètres de la surface de la comète Tchouri.

AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Pascale Mollard-Chenebenoit
Agence France-Presse
Paris

«J'ai trouvé Philae!» À moins d'un mois de la fin de sa mission, la sonde européenne Rosetta a localisé in extremis le petit robot, dont on avait perdu la trace depuis son atterrissage historique et mouvementé en novembre 2014 sur la comète Tchouri.

La caméra Osiris de la sonde est parvenue à capturer une image du robot-laboratoire, qui a la taille d'une machine à laver, en s'approchant à seulement 2,7 kilomètres de la surface de la comète.

Elle a révélé que Philae était «calé dans une fissure obscure de la comète 67P», a annoncé l'Agence spatiale européenne (ESA) sur son site, en publiant la photo.

Datée du 2 septembre, celle-ci «montre clairement le corps du robot et deux de ses trois pattes», a souligné l'ESA.

«La recherche est terminée! J'ai trouvé Philae», a tweeté Rosetta via son compte animé par l'ESA.

La sonde se trouve actuellement à 680 millions de kilomètres de la Terre.

Cette heureuse découverte «ne change rien à l'avenir de Philae» dont la mission est terminée, a dit à l'AFP Philippe Gaudon, chef du projet Rosetta au CNES, l'agence spatiale française.

Depuis le 27 juillet, la sonde Rosetta a en effet mis fin à ses efforts pour renouer la communication avec le petit robot, muet depuis l'été 2015.

Mais à l'ESA comme au CNES, tout le monde est ravi que le mystère soit élucidé.

«À un mois de la fin de la mission, nous sommes si contents d'avoir finalement une image de Philae et de le découvrir avec autant de détails incroyables», a déclaré Cecilia Tubiana de l'équipe de la caméra Osiris, qui a été la première à découvrir le cliché après son téléchargement dimanche.

«Philae est au pied d'une falaise dans une zone extrêmement rocheuse», a précisé Philippe Gaudon.

Des antennes mal orientées

Après son atterrissage sur la comète et plusieurs rebonds, «il a été arrêté par une falaise et il s'est mis en position couchée, avec un pied en l'air bien éclairé, et ses antennes à l'horizontale», a-t-il poursuivi.

«La position des antennes, dirigées vers le sol, a empêché les communications entre le robot et la sonde, comme nous le supposions», a estimé M. Gaudon.

L'objectif de la mission Rosetta, lancée il y a plus de 20 ans, est de mieux comprendre l'évolution du système solaire depuis sa naissance, les comètes étant considérées comme des vestiges de la matière primitive.

Après 10 ans de voyage comme passager de Rosetta, Philae a accédé à une notoriété planétaire le 12 novembre 2014 en atterrissant sur la comète 67P/Tchourioumov-Guérassimenko, une première historique.

Équipé de 10 instruments, il a travaillé pendant 60 heures avant de s'endormir faute d'énergie. Il s'est réveillé en juin 2015, mais n'a plus donné de ses nouvelles à partir du 9 juillet 2015.

En février 2016, les équipes responsables du robot se sont résolues à ne plus lui envoyer de commandes, mais elles restaient à l'écoute par précaution.

Puis fin juillet, Rosetta a cessé son écoute pour économiser de la puissance.

Philae a fini ses jours sur le site d'Abydos, à 1,2 km de l'endroit de l'atterrissage.

«Il est exactement là où les équipes du CNES avaient pensé l'avoir repéré en mai 2015 à partir d'une image grossière et de calculs. Mais nous n'en étions pas sûrs à 100 %», a relevé M. Gaudon.

«Cette remarquable découverte met fin à une recherche longue et ardue», a déclaré Patrick Martin, responsable de la mission Rosetta à l'ESA.

«Nous commencions à penser que Philae serait porté disparu à jamais. C'est incroyable que nous ayons réussi à le saisir dans les dernières heures», a-t-il ajouté.

Le 30 septembre, Rosetta, qui escorte la comète depuis août 2014, effectuera une lente descente avant un «impact contrôlé» à la surface de Tchouri. Ce sera la fin de cette aventure spatiale.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer