Ces arbres qui jouent avec le feu

Le bouleau blanc, espèce bien adaptée à la... (123rf/Ying Feng Johansson)

Agrandir

Le bouleau blanc, espèce bien adaptée à la vie dans la forêt boréale, possède cette capacité de se regénérer rapidement en raison de la fréquence des incendies dans le milieu où il est implanté.

123rf/Ying Feng Johansson

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) «En tant que "bûcheron du dimanche", j'ai remarqué deux phénomènes au sujet des arbres qui piquent ma curiosité. Le premier est qu'après avoir abattu certains arbres de moyenne grandeur, je constate quelques années plus tard qu'une multitude de repousses surgissent tout autour du tronc sectionné. Est-ce que c'est dû à la période de coupe (printemps, été ou automne) et est-ce que cela se produit seulement sur certains arbres à feuilles (bouleau blanc et érable rouge)? Par ailleurs, il arrive que des résineux morts restent debout et secs pendant des années, sans se décomposer. Même couchés, ils semblent prendre une éternité à pourrir. Pourquoi cette différence dans leur mort?» demande Jean-Marc Poulin, de Beauceville.

Est-ce que toutes les essences d'arbre font ce genre de repousses, qui peuvent d'ailleurs être assez spectaculaires, après qu'on les eut coupées? La réponse est clairement «non», dit le biologiste et spécialiste de la forêt boréale Martin Simard, qui travaille au département de géographie de l'Université Laval. Il y a un assez bon nombre d'espèces qui le font - mais à des degrés divers et pour des raisons variables.

À la base, explique M. Simard, ces repousses sont un mécanisme de défense et de guérison de l'arbre. «Quand on regarde les arbres sous les lignes électriques ou sous les fils de téléphone, par exemple, souvent on va devoir couper la tête d'une épinette ou sapin, et ensuite la tête va repousser. Dans le fond, le principe général est le même que pour les repousses sur les troncs, c'est-à-dire que l'arbre a des bourgeons cachés un peu partout. Ces bourgeons-là sont dormants, ils ne vont pas se développer, sauf en cas de blessure.»

Atout inégalement distribué

C'est le cas, dit-il, d'essences comme l'érable rouge mais, comme bien d'autres choses, cette capacité de régénération est un atout inégalement distribué. «Certaines espèces répondent moins bien à la coupe, d'autres mieux.» Les unes ne feront aucune repousse; d'autres en feront un peu, mais qui ne survivront pas; d'autres parviendront à repartir à neuf; et d'autres encore en font carrément une spécialité.

C'est le cas du bouleau blanc dont parle notre lecteur. «Il va faire ce qu'on appelle des rejets de souche, et c'est particulièrement fort chez cette espèce-là parce que c'est une adaptation au feu», dit M. Simard.

Le bouleau blanc, en effet, est une espèce bien adaptée à la vie dans la forêt boréale. Or dans cette dernière, contrairement à d'autres types de forêt, les incendies sont si fréquents qu'ils jouent un rôle central dans le cycle de croissance et de régénération de la forêt. Comme il s'agit d'une caractéristique stable et présente depuis très longtemps, une grande partie des espèces d'arbres de la forêt boréale ont développé des adaptations aux feux.

Ainsi, explique M. Simard, le bouleau blanc a fini par avoir une concentration de ces bourgeons dormants à la base de son tronc, «ou même un peu en ­dessous du sol, où ils sont à l'abri des flammes». Quand le feu frappe, le bouleau meurt, purement et simplement. Mais ses bourgeons survivent et peuvent alors, pour croître, puiser dans les réserves de sucre qui se trouvent dans les racines. Ces repousses sont alors ni plus ni moins que des clones du bouleau mort. 

D'ailleurs, «on a à peu près le même phénomène qui se passe avec le peuplier faux-tremble [une autre espèce de feuillu nordique], mais pas à partir du tronc. Dans son cas, ça part plutôt des racines, on appelle ça des drageons, mais c'est la même idée: les bourgeons sont à l'abri du feu et puisent dans les réserves pour pousser.»

Notons que l'épinette noire et le pin gris sont eux aussi adaptés au passage fréquent du feu, mais pas de la même manière que les feuillus. «Ces essences-là vont mourir dans les feux de forêt, et ils ne vont pas retiger. Mais leurs graines sont cachées dans les cônes, au sol. Une fois que le feu passe, la chaleur va faire fondre la résine des cônes, et ça va libérer les graines. Quand le feu s'éteint et que le milieu redevient propice à la germination, les graines poussent.»

«Et il faut mentionner que le sapin, lui, n'est pas du tout adapté au feu, poursuit M. Simard. Sa présence en forêt boréale est vraiment due au fait que les feux ne vont jamais brûler systématiquement toute une superficie, il va toujours rester des îlots qui ne sont pas brûlés, et c'est à partir de là que le sapin va recoloniser son milieu après le feu. D'ailleurs, dans les endroits où il y a eu beaucoup de feux, dans le Nord, on ne voit plus de sapins.»

Peu de prise sans eau

En ce qui concerne l'apparente résistance de certains résineux à la décomposition, M. Simard l'explique simplement par le fait que les bactéries et champignons ont besoin d'eau pour décomposer un arbre, et si celui-ci est mort, mais toujours debout - possiblement séché par le vent -, les microbes auront peu de prise sur lui. En outre, un arbre séché peut rester assez longtemps debout: il a alors perdu le gros de son poids, si bien que son tronc peut résister au vent plus facilement.

Mais tôt ou tard, comme tout ce qui vit, les résineux finissent par se décomposer, surtout lorsqu'ils sont «couchés», comme le dit notre lecteur. Il est alors possible que le pourrissement soit plus lent que pour les autres arbres, car les aiguilles rendent le sol très acide - trop pour beaucoup de bactéries. Mais tout ce qui vit finit par se décomposer.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer