Cold-FX: 400 $ le rhume...

BLOGUE / Ainsi donc, la société Valeant, qui possède le fabricant du célèbre... (La Presse Canadienne, Paul Chiasson)

Agrandir

La Presse Canadienne, Paul Chiasson

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) BLOGUE / Ainsi donc, la société Valeant, qui possède le fabricant du célèbre «médicament» antirhume Cold-FX, s'oppose au recours collectif qui a été déposé contre elle l'an dernier, a-t-on constaté hier devant la Cour suprême de Colombie-Britannique. Rien d'étonnant là-dedans, ni même de scandaleux - il est normal qu'un accusé puisse se défendre -, mais il vaut la peine de regarder tout cela de près, je pense. Car cela pourrait vous faire épargner une jolie somme...

Essentiellement, la poursuite allègue que la publicité entourant Cold-FX est mensongère parce qu'elle laisse faussement entendre que la pilule atténue les symptômes du rhume après que celui-ci se soit déclaré. La publicité parlerait de «soulagement immédiat au rhume et à la grippe», une prétention qui ne reposerait sur aucune étude scientifique.

Je laisserai aux juges le soin de trancher. Mais au-delà des questions de marketing frauduleux (ou non), c'est une belle occasion de vous recommander quelques lectures fort éclairantes sur ce produit et sur comment ses bienfaits ont été prouvés (ou non). Et c'est important parce qu'aux dernières nouvelles, l'entreprise vendait pour près de 120 millions $ par année de son casse-rhume...

Sur son site Web, la compagnie revendique que «la sûreté et l'efficacité [de son produit] ont été démontrés par plus de 10 essais cliniques menés dans 8 universités sur une période de 19 ans de recherche [... et] publiés dans 9 revues médicales à comité de révision». Je ne sais pas pour vous, mais en ce qui me concerne, ça commence plutôt mal : le nombre d'universités où ont été faits les essais, le nombre de revues où ils sont publiés et sur combien d'années ne sont pas des indicateurs particulièrement pertinents de la qualité d'un «médicament». En fait, cette phrase sent le PR à plein nez. Mais passons.

Sur les «plus de 10 essais cliniques» - plus de ? batinse... - dont se targue Cold-FX, seulement quatre portaient sur l'efficacité du produit, la balance testant (déduit-on) l'innocuité de ces pilules, qui sont grosso modo des extraits de ginseng. On trouvera un excellent (et troublant) résumé de ces résultats sur le non moins excellent site Science Based Pharmacy, du pharmacien canadien Scott Gavura - qui a manifestement convaincu ses collègues américains du site sciencebasedmedicine.com, qui classent le Cold FX dans la catégorie «probablement pas efficace».

Deux de ces essais ont été publiés dans un même article, en 2004, dans le Journal of the American Geriatric Society. Au total, ces deux essais cliniques combinaient 198 étudiants en médecine qui ont été assignés à deux groupes (en double aveugle), les uns prenant deux comprimés de Cold-FX pendant 8 à 12 semaines, et les autres prenant un placebo. Tout ce beau monde a tenu un journal personnel quotidien notant ses symptômes de rhume, et des tests ont été faits en labo pour valider, le cas échéant, que l'on avait bien affaire à des virus associés au rhume. Résultat : pris séparément, ces deux essais ne montrent aucun effet particulier du Cold-FX, ni pour les symptômes ni pour les rhumes «validés en labo». Mais une fois combinés, leurs résultats prennent assez de force pour dire qu'il y a une baisse «statistiquement significative» des rhumes confirmés en labo chez ceux qui ont pris du Cold-FX. Aucun changement lorsque l'on mesure simplement les symptômes, cependant.

Un autre de ces essais cliniques a été publié dans le Journal of Complementary and Alternative Medicine, une revue à la réputation douteuse. L'échantillon était minuscule (43 personnes de plus de 65 ans). Peu d'information sont données sur les caractéristiques des deux groupes (placebo et Cold-FX). La revue publie sans arrêt des «études» sur des «cures» n'ayant aucun fondement scientifique -  ni même vraisemblable - comme l'homéopathie... OK, bye, prochain appel.

Le dernier de ces essais cliniques fut le plus gros et le plus «probant», toute chose étant relative. Plus de 300 participants adultes et en santé, double aveugle, etc. Ceux-ci ont pris soit 2 capsules par jour de Cold-FX pendant 4 mois, soit un placebo, notant chaque jour leurs symptômes de rhume quand ils en avaient (pas de confirmation en laboratoire, ici). Et au bout de ces 16 semaines, le premier groupe n'avait attrapé que 0,68 rhume par personne, contre 0,93 pour le groupe-contrôle. Une différence de 0,25 rhume de moins par tranche de 4 mois.

Mais voilà, ce n'est pas exactement ce qu'on pourrait appeler une protection blindée et, calcule pertinemment M. Gavura, cela signifie que pour se sauver d'un seul rhume, il faut en prendre deux capsules par jour pendant 16 mois. Or à 0,45 $ la pilule, la facture s'élève à environ 400 $. Pour. Un. Seul. Rhume.

Moralité : peu importe que le Cold-FX ait pris trop de liberté avec les lois sur la publicité. Peu importe si la compagnie a caché ou non pendant des années une étude montrant que son «médicament» n'a aucun effet lorsqu'administré après l'apparition des premiers symptômes. Rendu là, cette question est un épiphénomène.

Le seul bottom line qui compte, il me semble, est que si le Cold-FX a bien des vertus préventives - et je dis bien «si» parce que les évidences ne sont pas particulièrement fortes -, alors son effet est somme toute modeste. Mais la facture qui vient avec cette «protection», elle, ne l'est pas tant que ça...

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer