Ce qui se passe d'extraordinaire chaque fois que vous allez à la toilette

BLOGUE / Voilà qui est un peu décevant. Du moins, débobinant pour un... (123RF/ Anastasy Yarmolovich)

Agrandir

123RF/ Anastasy Yarmolovich

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) BLOGUE / Voilà qui est un peu décevant. Du moins, débobinant pour un journaliste toujours assoiffé de manchettes grosses comme ça, croustillantes extra-sauce. Parce que, vous voyez, dans la recherche infinie de sensation, ça faisait toujours un bel effet d'écrire que le corps humain s'accommode tellement bien des bactéries, et qu'il en a tellement besoin, en fait, qu'il compte 10 bactéries pour chaque cellule humaine. Dix pour une!

En majuscule, ça frappait encore plus fort, regardez-moi ça : POUR CHACUNE DE VOS CELLULES, VOUS TRANSPORTEZ 10 BACTÉRIES! Pour faire chic et savant, on pouvait même dire que le corps abrite 101 fois plus de bactéries que de cellules. D'ailleurs, puisque ces histoires de symbioses bactéries-humain sont un de mes dadas favoris, je m'étais payé la traite à quelques reprises au cours des dernières années.

Mais ces beaux jours, que dis-je, cet âge d'or est désormais révolu. Car il appert maintenant que ce ratio 10:1 n'était qu'une estimation grossière remontant aux années 70, et les décomptes cellulaires de bonne qualité réalisés depuis étaient fort rares, notait récemment la revue savante Nature. Je ne connais pas un damné journaliste qui s'en plaignait - c'est pas notre genre de chialer, remarquez... -, mais les microbiologistes, eux, ne sont apparemment jamais contents et ont commencé à exprimer des doutes il y a quelques années. Fallait aller voir pour vrai, être sûr de tout et quoi encore...

Alors l'inévitable a fini par se produire : quand on court après le trouble, on parvient toujours à le rattraper et un trio de chercheurs d'Israël et du Canada a fait paraître ces derniers jours une nouvelle estimation franchement déprimante. À peine un petit 1,3 bactérie par cellule humaine. Imaginez, le ratio est tellement plate qu'on n'a même pas besoin d'accorder «bactérie» au pluriel. Et il y a pire : le ratio est à ce point serré que, comme le plus clair de notre microbiome vit dans nos intestins, «chaque épisode de défécation peut faire basculer le ratio en faveur des cellules humaines», concluent les auteurs.

(Soupir.)

D'une part, il semble que l'estimation des années 70, qui n'avait jamais été autre chose qu'un calcul de coin de table, partait de la densité de bactéries du côlon (de l'ordre de 1011 bactéries par gramme de contenu humide, donc grosso modo 1011 bact/ml), puis la multipliait simplement par le volume total du tract digestif, soit environ un litre. Donc, bien sûr, 1011 bact/ml x 1000 ml = 1014 bactéries. Or la densité des bactéries n'est pas égale dans tout l'intestin - les parties précédentes, dans lesquelles se déverse le contenu très acide de l'estomac, sont même assez pauvres en microbes vivants. Cela a diminué le nombre des bactéries dans le nouveau décompte.

D'autre part, les auteurs ont (ré)estimé le nombre de cellules humaines - par des calculs de volume vérifiés ensuite par des calculs basés sur la masse - dans le corps et ont conclu qu'il y a plus de globules rouges que ce que l'on croyait. Assez pour, avec leur nouveau décompte microbien, pour faire baisser le ratio bactéries : cellule à 1,3:1.

Et ensuite, on se demande pourquoi les médias sont en crise. Décourageant, je vous dis.

Enfin, j'imagine que je pourrais toujours me rabattre sur la formulation «100 bactéries par cellule» pour épater la galerie...

P.-S. - Tout nombre élevé à la puissance zéro est égal à 1.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer