Études nordiques: l'Université Laval reçoit une subvention de 98 millions $

La réputation de l'Université Laval en études nordiques... (Photothèque La Presse)

Agrandir

La réputation de l'Université Laval en études nordiques n'est plus à faire. Ses chercheurs étudient ce territoire névralgique depuis 50 ans sous l'angle environnemental, économique, social et celui de la santé des populations autochtones.

Photothèque La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) L'Université Laval touche la plus grosse subvention de recherche de son histoire. Elle vient de se voir octroyer l'imposante somme de 98 millions $ pour des recherches sur le Nord.

L'institution de Sainte-Foy touche ainsi une grande part du programme Apogée Canada, qui injecte 350 millions $ dans cinq projets scientifiques majeurs au pays.

«C'est la plus grosse subvention de recherche de l'histoire de l'Université Laval. Elle viendra consolider notre positionnement international dans le Nord», a commenté le vice-recteur Éric Bauce en entrevue au Soleil vendredi.

La réputation de l'Université Laval en études nordiques n'est plus à faire. Ses chercheurs étudient ce territoire névralgique depuis 50 ans sous l'angle environnemental, climatique, économique et social, et sous celui de la santé des populations autochtones. 

L'imposante subvention de 98 millions $ pour sept ans viendra non seulement donner de l'oxygène aux chercheurs, elle permettra la création de la stratégie de recherche Sentinelle Nord.

Ce vaste projet, qui regroupe des chercheurs d'une quinzaine d'universités dans le monde, consiste en l'analyse du Nord avec des technologies de pointe, au premier chef la lumière avec l'optique-photonique et la neurophotonique. Des senseurs seront utilisés pour sonder ce vaste territoire et les données recueillies permettront d'analyser et, à terme, de prévoir l'effet des changements climatiques sur les populations.

Sentinelle Nord compte aussi une vingtaine d'entreprises privées, dont des gros joueurs nationaux comme l'Institut national d'optique (INO), mais aussi des géants internationaux comme Airbus.

Multidisciplinaire

Le projet de l'Université Laval qui a reçu la faveur du comité de sélection du programme fédéral se distingue par son caractère multidisciplinaire, souligne Éric Bauce.

«Ce ne sont pas uniquement des recherches sous l'angle de la technologie et de la lumière. Sentinelle implique des chercheurs en sciences sociales, en transport, en alimentation», a-t-il énuméré.

Les technologies liées à la lumière auront une foule d'applications, allant de la détection de nourriture contaminée à l'évaluation de l'impact du dégel sur les gaz à effet de serre. 

Les travaux de chercheurs réputés comme Yves De Koninck, directeur de la recherche du Centre intégré universitaire en santé et services sociaux de la Capitale-Nationale, de Marcel Babin, titulaire de la Chaire d'excellence du Canada sur la télédétection de la nouvelle frontière de l'Arctique ou encore de l'équipe de Louis Fortier, du célèbre brise-glace scientifique l'Amundsen, sont dans le coup.

Sentinelle Nord permettra aussi de recruter une trentaine de nouveaux professeurs et d'améliorer la formation d'étudiants de domaines variés, note Éric Bauce. 

Il souligne aussi que le projet jouit d'une grande collaboration avec les populations autochtones locales, notamment avec le Conseil des Cris et les autorités du Nunavut. «On ne pourrait pas faire ces recherches sans avoir les communautés locales avec nous. Elles nous aident à définir les orientations», a-t-il dit.

Le vice-recteur de l'Université Laval ne cache pas qu'une telle somme fait du bien à son institution à l'heure où on parle beaucoup des compressions dans le monde universitaire. «Ça montre que quelles que soient les conditions économiques, on doit continuer à développer la recherche», a-t-il dit. 

Les 350 millions $ de subvention sont une première tranche du fonds fédéral Apogée d'un total de 1,5 milliard $. Une deuxième phase du concours a été lancée vendredi et plus de financement sera annoncé en 2016.

Autres projets financés par le Fonds Apogée Canada

114 millions $ 

Université de Toronto

Projet : «Médecine sur mesure». Recherche sur la création

de cellules, de tissus et d'organes.

66,5 millions $

Université de la Colombie-Britannique

Projet : «Matériaux quantiques et technologies de l'avenir». Recherche pour la conception de dispositifs informatiques et électroniques.

37,2 millions $

Université de la Saskatchewan

Projet : «Concevoir des cultures sur mesure». Recherche génomique en agriculture visant la sécurité

alimentaire mondiale.

33,5 millions $

Université de Sherbrooke

Projet : «De la science quantique à la technologie quantique». Recherche sur des outils de technologies informatiques de pointe.

Source : Fonds d'excellence en recherche Apogée Canada

Ce qu'ils ont dit

«On a déjà une machine pas pire. Là, on met du gaz dedans.»

-Le vice-recteur Éric Bauce à propos de l'expertise reconnue de l'Université Laval en études nordiques

«La sélection par Apogée Canada de notre projet Sentinelle Nord consacre le statut de chef de filede l'Université Laval en matière de recherche. Il s'agitd'une reconnaissance inestimable couronnant des années de travail.»

-Denis Brière, recteur de l'Université Laval

«Notre gouvernement a établi une relation particulière avec les communautés du Nord [...] Les avantages découlant de ce projet auront un impact positif et durable sur la santé et le bien-être des Canadiens. »

-Ed Holder, ministre d'État,Sciences et Technologie

«La stratégie Sentinelle Nordaura un caractère profondément humain en articulant ses axesde recherche autour des impacts des changements climatiques surle bien-être des populations.»

- Yves De Koninck, directeur de la recherchedu Centre intégré universitaire en santé et services sociaux de la Capitale-Nationale

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer