Un avion spatial touristique explose dans le désert californien

«Il y a un mort et un blessé... (Associated Press)

Agrandir

«Il y a un mort et un blessé grave qui a été transporté dans une structure des environs», a indiqué à l'AFP le sergent M. Singer de la police des autoroutes de Californie (California Highway Patrol).

Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Los Angeles

L'écrasement du vaisseau spatial SpaceShipTwo, qui portait les espoirs du milliardaire Richard Branson de rendre l'espace accessible au grand public, a coûté la vie à un pilote et en a blessé un autre grièvement.

C'est aussi le deuxième accident spatial en une semaine après l'explosion de la fusée Antares, qui devait ravitailler la Station spatiale internationale, illustrant les dangers liés à l'exploration spatiale.

«Il y a un mort et un blessé grave qui a été transporté dans une structure des environs», a indiqué à l'AFP le sergent M. Singer de la police des autoroutes de Californie (California Highway Patrol).

SpaceShipTwo avait deux pilotes à bord et pouvait transporter six passagers.

Virgin Galactic, firme de l'empire Virgin de Richard Branson, n'a pour sa part pas encore donné d'indication sur le sort des deux pilotes, mais a commenté l'accident sur le réseau social Twitter.

«Le partenaire de Virgin Galactic, la société Scaled Composites, a mené un test en vol de SpaceShipTwo» vendredi, a-t-elle ainsi expliqué.

«Pendant cet essai, le vaisseau a souffert d'une grave anomalie qui s'est traduite par la perte de SpaceShipTwo», tandis que l'avion baptisé «WhiteKnightTwo» (Chevalier Blanc 2) qui l'avait transporté, accroché sous ses ailes, «a atterri en sécurité», indique Virgin.

«Nous allons travailler étroitement avec les autorités compétentes pour déterminer la cause de l'accident», conclut la société spatiale.

Un billet à 200 000 dollars

L'autorité américaine de l'aviation et de l'aérospatiale (FAA) a pour sa part indiqué dans un communiqué que «les contrôleurs au sol de la base spatiale du Mojave ont perdu contact avec SpaceShipTwo, un véhicule de vols spatiaux expérimental», qui avait décollé vers 13h00 (heure de Montréal).

«L'incident s'est passé peu de temps après la séparation du vaisseau de son véhicule de lancement WhiteKnightTwo», a précisé la FAA qui «enquête» sur l'incident.

Le flamboyant Richard Branson, qui vit l'un des revers les plus cuisants de sa carrière, a twitté que ses «pensées étaient avec Virgin Galactic et Scaled Composites» et qu'il allait «prendre immédiatement un avion pour le (désert du Mojave) pour être avec l'équipe».

Selon le site d'informations locales Kern Golden Empire, qui cite le directeur de la base spatiale du Mojave Stu Witt, une conférence de presse est prévue à 14h00 locales (17h00, heure de Montréal).

SpaceShipTwo est la version commerciale de SpaceShipOne, le premier vaisseau privé qui a atteint la frontière de l'espace en 2004 et se trouve aujourd'hui exposé de façon permanente au Musée national de l'Air et de l'Espace à Washington.

Des centaines de personnes ont déjà pris des réservations pour un vol suborbital de quelques minutes en apesanteur à bord de SpaceShipTwo, versant une avance sur les 200 000 dollars que coûte le billet, à l'instar de l'acteur américain Ashton Kutcher.

Second incident spatial en une semaine

La navette avait effectué son premier test moteur en vol il y a un an et demi.

Sir Richard avait alors affirmé qu'il amènerait sa famille dans un des vols pour montrer sa confiance dans la sûreté de ce vaisseau.

Les sociétés comme Virgin Galactic ou XCOR Aerospace espèrent créer une industrie du tourisme spatial, un espoir qui se voit ici refroidi.

C'est aussi le second incident spatial cette semaine après l'explosion mardi de la fusée Antares de la société américaine Orbital Sciences. Elle transportait la capsule non habitée Cygnus, destinée à ravitailler la Station spatiale internationale (ISS).

Elle ne transportait ni pilote, ni équipage et il n'y a eu aucun blessé.

Il s'agit du premier accident depuis que la Nasa a commencé à avoir recours au secteur privé pour ravitailler l'ISS.

Cygnus devait livrer 2,2 tonnes de produits alimentaires et de matériel pour des expériences scientifiques à l'ISS pour le compte de la Nasa.

Orbital Sciences a conclu un contrat de ravitaillement de l'ISS de 1,9 milliard de dollars avec la Nasa aux termes duquel la société doit effectuer une douzaine de missions.

Une autre société SpaceX avait, elle, réussi le lancement de sa capsule non habitée Dragon vers la Station spatiale internationale (ISS) pour une quatrième mission de livraison de fret le mois dernier.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer