L'alerte des scientifiques

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Plus de 800 scientifiques de 32 pays ont transmis une lettre au premier ministre Stephen Harper pour l'inciter à rétablir le financement des sciences et la liberté d'expression de leurs confrères canadiens. Cette mobilisation témoigne d'une situation inquiétante au Canada. Malheureusement, elle n'ébranlera pas le premier ministre, car son gouvernement n'a que faire des scientifiques. Leur seul espoir, et celui des Canadiens croyant à l'apport de la science dans la prise de décisions politiques éclairées, est un changement de garde à Ottawa.

Les scientifiques et chercheurs du pays ont multiplié les sorties publiques ces dernières années pour dénoncer les compressions dans le domaine de la recherche et le bâillon qu'on leur impose. Ils ont écrit au premier ministre et publié des lettres dans les médias, notamment pour démontrer les conséquences des changements introduits à Statistique Canada, à Pêches et Océans Canada et à l'Institut Maurice-Lamontagne. Certains ont même démissionné de leur poste, incapables de supporter l'attitude et le carcan des conservateurs. Le gouvernement est demeuré imperturbable.

En janvier 2013, la Société royale du Canada a jugé nécessaire de réclamer une politique de divulgation qui protégerait l'indépendance des chercheurs et renforcerait le rôle de la science dans l'élaboration des politiques publiques. «Dans un contexte mondial en évolution constante, le Canada ne pourra réussir que s'il tire parti des meilleures recommandations scientifiques pour prendre des décisions», écrivait Yolande Grisé. Une mise en garde ignorée des conservateurs. Les scientifiques ont continué cette semaine de sonner l'alarme.

Que des hommes et des femmes de science de 32 pays interviennent et s'allient au sort des scientifiques du Canada peut certes convaincre des citoyens au pays que le problème est bien réel et qu'il ne se résume pas à des pertes d'emplois. Mais il ne fera pas déroger les conservateurs de leur plan, car l'avis et la perception des autres leur importent peu s'ils ne correspondent pas à leurs objectifs partisans, à leur idéologie et à leurs dogmes.

Le Canada ne brille pas sur la scène internationale depuis l'arrivée des conservateurs. Ottawa a été incapable d'obtenir un siège au conseil de sécurité de l'ONU en 2010. Avec Harper à sa tête, le Canada s'est retrouvé plus d'une fois dans le rang des cancres lors des grandes conférences mondiales sur l'environnement. Un premier ministre canadien qui préfère visiter un Tim Hortons plutôt que d'aller écouter le discours du président américain Obama devant l'Assemblée générale des Nations Unies en dit long sur l'importance qu'il accorde aux relations avec la communauté internationale.

Que des scientifiques américains et européens lui écrivent pour déplorer que leurs confrères du Canada éprouvent des difficultés dans leurs travaux, voire qu'ils sont dans l'impossibilité de participer et de collaborer à des recherches avec eux, ne va pas bouleverser le premier ministre.

Pourtant, l'image et la réputation du «plus meilleur pays du monde» sont écorchées par une telle dénonciation. Il est dans l'intérêt des Canadiens que leur pays demeure un partenaire de choix en recherche. Le Canada doit demeurer attrayant pour ceux qui oeuvrent dans le domaine scientifique. Les scientifiques canadiens doivent avoir envie de rester ici et ceux d'autres pays doivent avoir envie de se joindre à eux.

Or quel scientifique expérimenté ou quel brillant diplômé voudra travailler au sein des organisations canadiennes si le pays est reconnu pour couper les vivres à ses chercheurs, pour diriger l'angle des recherches et pour museler ses auteurs si le résultat n'est pas celui escompté par le gouvernement à des fins partisanes?

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer