Mission historique pour l'astronaute Canadien Chris Hadfield

Partager

La Presse Canadienne
Baïkonour, Kazakhstan

L'astronaute canadien Chris Hadfield s'est envolé du Kazakhstan, à 7h12 (heure du Québec) mercredi matin, pour une mission de cinq mois dans l'espace où il sera le premier Canadien à la tête de la Station spatiale internationale (SSI).

L'astronaute canadien Chris Hadfield s'est envolé du Kazakhstan,... (Associated Press) - image 1.0

Agrandir

L'astronaute canadien Chris Hadfield s'est envolé du Kazakhstan, à 7h12 (heure du Québec) mercredi matin, pour une mission de cinq mois dans l'espace.

Associated Press

Le décollage de la capsule russe Soyouz s'est déroulé sans embûche. L'engin voyagera pendant deux jours avant d'atteindre la Station spatiale.

Selon le gouverneur général David Johnston, ce décollage est «un grand jour pour le Canada, un grand jour pour l'univers de la découverte et de l'innovation».

M. Johnston s'était joint aux familles des employés de l'Agence spatiale canadienne (ASC) réunies au siège social de l'agence, à Saint-Hubert, pour regarder l'événement sur une télévision à grand écran.

En mars, Chris Hadfield deviendra le premier Canadien à prendre les commandes de la Station spatiale internationale.

Au cours de sa troisième envolée dans l'espace, M. Hadfield, âgé de 53 ans, mènera plus de 130 expériences scientifiques, manipulera le bras canadien et réalisera des opérations robotiques.

L'astronaute américain Tom Marshburn et le russe Roman Romanenko sont également du voyage.

Le premier voyage spatial de M. Hadfield a eu lieu en novembre 1995, lorsqu'il a visité la station spatiale russe Mir. Son deuxième a consisté en une visite à bord de la SSI en 2001, durant laquelle il a effectué deux sorties dans l'espace.

Le nouvel astronaute David Saint-Jacques et le vétéran de l'espace Bob Thirsk ont commenté le lancement à partir des locaux de l'ASC. M. Thirsk est le dernier Canadien à avoir visité l'espace; il a passé six mois sur la SSI en 2009.

Le lancement de mercredi, par des températures avoisinant les - 30 degrés Celsius, a marqué la reprise de l'utilisation d'un pas de tir appelé «Départ de Gagarine», d'où le cosmonaute soviétique Youri Gagarine s'était envolé dans l'espace en 1961 pour effectuer le premier vol spatial habité. Un autre pas de tir a été utilisé pour la mission précédente, qui a eu lieu en octobre.

Les véhicules Soyouz, utilisés depuis le début du programme spatial russe habité en 1967, sont désormais les seuls à pouvoir emmener des astronautes à la station spatiale depuis la fin du programme américain des navettes spatiales.

Celui utilisé par M. Hadfield et ses collègues astronautes est une variation du modèle de base.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer