Génie tissulaire: labo de première classe à Québec

Patrick Carrier, chargé de projet, et François Auger,... (Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Patrick Carrier, chargé de projet, et François Auger, directeur du LOEX, viennent d'inaugurer le nouveau Centre multidisciplinaire de développement du génie tissulaire à l'hôpital de l'Enfant-Jésus qui comporte des équipements à la fine pointe de la technologie, dont ce frigo à - 80 °C.

Le Soleil, Patrice Laroche

(Québec) Un jour, tout le monde aura besoin de pièces de rechange pour le corps. Et Québec a maintenant l'une des quatre meilleures «usines» au monde pour cette médecine de pointe.

Cette «usine», c'est le Centre multidisciplinaire de développement du génie tissulaire (CMDGT), inauguré jeudi à l'hôpital de l'Enfant-Jésus. Un investissement de 25,7 millions $ qui permet à Québec de répondre aux plus hauts standards internationaux dans la recherche sur cette médecine du futur où la compétition mondiale est féroce, notamment en provenance de la Chine.

Dès la mi-mars, les 90 membres du Laboratoire d'organogénèse expérimentale (LOEX), dont une vingtaine de chercheurs et une quarantaine d'étudiants diplômés, quitteront leurs locaux de l'hôpital du Saint-Sacrement pour le nouveau bâtiment moderne et plus fonctionnel.

Ils y poursuivront leurs recherches sur la culture de cellules nerveuses et de ligaments, et sur la fabrication d'organes de remplacement et de peau, un domaine où les percées du LOEX viennent déjà en aide aux grands brûlés.

«Ce centre n'est pas le plus gros au monde, mais c'est le seul qui regroupe sous un même toit une telle force de frappe», dit le Dr François Auger, directeur du LOEX.

Celui qui est aussi directeur de la recherche au CHA (Centre hospitalier affilié universitaire de Québec) voit une grande possibilité d'expansion de l'équipe du LOEX dans les prochaines années. Il mise aussi sur des ententes facilitant le recrutement de chercheurs américains ou français, notamment.

Verbomoteur, coloré, le Dr Auger était particulièrement enthousiaste jeudi de faire visiter les locaux du nouveau centre auquel il rêve depuis plus de 10 ans. Des laboratoires brillants comme un sou neuf qui abritent des «superlave-vaisselle» de stérilisation et des frigos à - 80 °C.

«Non seulement le Centre est plus grand pour continuer à faire ce qu'on fait déjà, mais il nous permettra de pousser les recherches», explique pour sa part Lucie Germain, professeure de chirurgie à l'Université Laval et coordonnatrice scientifique du LOEX.

Avenir prometteur

Et l'avenir de la médecine régénératrice et du génie tissulaire est plus que prometteur, selon le Dr Auger. Dans les prochaines années, on pourrait, dit-il, imaginer la greffe d'une cornée cultivée à partir de cellules souches ou encore la reconstruction d'une vessie.

La recherche sur les tissus adipeux (le gras) pourrait aussi permettre la reconstruction d'un sein naturel pour les femmes victimes du cancer. «On pourra refaire un sein dans 20, 30 ans», avance le Dr Auger.

Délicat déménagement 

Déménager des cellules et des tissus régénérés n'est pas aussi simple que transporter des classeurs et des piles de livres. Rien ne devra être pris à la légère à la mi-mars lorsque les chercheurs du LOEX déménageront leurs pénates dans le nouveau Centre multidisciplinaire de développement du génie tissulaire de l'hôpital de l'Enfant-Jésus «Ce sera un déménagement très délicat», explique le directeur du Centre, le Dr François Auger.

«Le moindre changement de température peut faire perdre six mois de travail.» Le transport du contenu des laboratoires, dit-il, devra donc être rodé au quart de tour pour ne pas perdre de temps. Ni d'argent. «Certaines cultures valent jusqu'à 25 000 $», indique le Dr Auger.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer