Inscription à un médecin de famille: Barrette ouvert à modifier les règles

La FMOQ avait proposé à plusieurs reprises au... (123RF/Anna Bizoan)

Agrandir

La FMOQ avait proposé à plusieurs reprises au ministre de la Santé, Gaétan Barrette, de procéder à la «préinscription» des patients, mais elle avait chaque fois essuyé un refus catégorique.

123RF/Anna Bizoan

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, démontrerait une certaine ouverture à modifier les règles entourant l'inscription à un médecin de famille afin d'atteindre la cible de 85 % d'ici la fin de l'année, selon la Fédération des omnipraticiens du Québec (FMOQ).

La FMOQ avait proposé à plusieurs reprises au ministre Barrette de procéder à la «préinscription» des patients, mais elle avait chaque fois essuyé un refus catégorique, apprend-on dans l'édition de juillet du magazine de la FMOQ, Le médecin du Québec

L'idée part du principe que plusieurs personnes inscrites au Guichet d'accès à un médecin de famille n'ont pas besoin de voir un docteur dans l'immédiat. Or, pour devenir les patients d'un médecin, ces gens doivent obligatoirement se rendre à sa clinique et être vus par lui. 

«Si le ministre acceptait que l'on préinscrive ces gens sans les rencontrer immédiatement, cela nous permettrait de donner priorité aux patients vulnérables qui, eux, ont besoin de nous consulter. Malheureusement, encore une fois, nous avons essuyé un refus catégorique de sa part. C'est un autre bel exemple de situation insensée que l'on doit dénoncer à la population», expose le premier vice-président de la FMOQ, le Dr Marc-André Amyot, dans Le médecin du Québec.

Timidité

Cette option permettrait, selon lui, d'atteindre la cible de 85 % et de vider le guichet d'accès de façon «structurée et organisée».

Selon le porte-parole de la FMOQ, Jean-Pierre Dion, «après beaucoup de refus, il y aurait maintenant de l'ouverture [de la part du ministre], mais avec timidité». «Ce n'est plus un refus catégorique. On en discute à l'heure actuelle», a précisé M. Dion.

L'attachée de presse du ministre Barrette, Julie White, n'a pas confirmé cette ouverture. «Je ne confirme pas. Ceci dit, nous avons été informés que la FMOQ avait la volonté ferme d'accélérer l'inscription d'ici la fin de l'année», a-t-elle mentionné au Soleil.

D'après les chiffres obtenus par la Coalition Avenir Québec auprès de la Régie de l'assurance maladie du Québec, 76,2 % des Québécois étaient inscrits à un médecin de famille en date du 3 juillet. Il manque donc 8,8 points de pourcentage pour atteindre l'objectif de 85 % fixé par le gouvernement Couillard d'ici le 31 décembre.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer