La Grande Maison bleue veut récolter encore 5000$

Il ne reste plus que 5000 $ à amasser pour permettre à La Grande Maison bleue... (La Grande Maison bleue)

Agrandir

La Grande Maison bleue

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Il ne reste plus que 5000 $ à amasser pour permettre à La Grande Maison bleue de démarrer son projet d'hébergement complémentaire au Manoir Ronald McDonald.

La campagne de sociofinancement La Ruche, qui se termine dimanche, a permis jusqu'ici de récolter près de 10 000 $ des 15 000 $ visés, précise en entrevue au Soleil une des instigatrices du projet, Mélanie Abdel-Malak. Le montant récolté servira de fonds de démarrage au projet, qui sera géré par un organisme sans but lucratif.

Si tout va bien, la Grande Maison bleue, qui compterait une dizaine de lits, pourrait voir le jour l'an prochain, idéalement à proximité du Centre mère-enfant du CHUL. «On espère que ce soit le plus tôt possible, mais c'est un long processus. Il faut trouver le lieu, déterminer si on s'installe dans une construction neuve ou dans un bâtiment existant, demander un permis pour l'hébergement, obtenir une autorisation pour le zonage... La Maison pourrait difficilement voir le jour avant un an», calcule Mme Abdel-Malak, précisant que les 15 000 $ amassés permettront de réaliser les études nécessaires en vue du choix du bâtiment. 

La Grande Maison bleue veut offrir une solution de répit et d'hébergement temporaire à prix modique à des familles éprouvées par l'hospitalisation d'un proche, un peu à l'image du Manoir Ronald McDonald. 

«Tout le monde n'a pas accès au Manoir. Les personnes qui demeurent à moins de 100 kilomètres n'y ont pas accès, pas plus que les femmes qui vivent des grossesses à risque et qui doivent être hospitalisées parce qu'elles habitent trop loin pour venir à leur rendez-vous de suivi. Ce qu'on veut, c'est offrir un deuxième chez soi pour briser l'isolement de l'hospitalisation, réunir les familles éprouvées» et soulager en partie leur fardeau financier, résume Mme Abdel-Malak.

Les coûts d'opération de la Grande Maison bleue, qui pourrait soutenir plus de 700 familles par année, sont estimés à environ 250 000 $. «La moitié serait autofinancée avec la location des chambres. Pour le reste, on fait actuellement des démarches pour développer des partenariats avec des fondations ou des entreprises», explique la porte-parole du projet.

La Grande Maison bleue serait dotée de chambres individuelles et familiales privées. Les familles auraient également accès à des espaces communs et à différents services (de repas préparés, par exemple). Pour faire un don : goo.gl/71oyDj




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer