Mémoire: mieux vaudrait l'entraînement physique que mental

Les aînés doivent comprendre, a dit M. Charness,... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Les aînés doivent comprendre, a dit M. Charness, que de s'entraîner à mémoriser une suite de 80 ou 100 chiffres n'aidera ensuite probablement pas à se souvenir où on a laissé nos clés.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Montréal

Pour améliorer la performance du cerveau, mieux vaut bouger que dépenser des centaines de dollars et s'asseoir devant un écran, préviennent des chercheurs de l'université Florida State (FSU).

Le professeur Neil Charness, un expert du vieillissement et de la cognition, et ses collègues se sont intéressés aux programmes et logiciels qui promettent de protéger les fonctions cognitives du cerveau. Cette industrie, profitant du vieillissement de la population, génère actuellement des ventes de centaines de millions de dollars chaque année.

L'équipe de FSU a demandé à un groupe de participants de jouer au jeu «Mind Frontiers», qui a été spécialement conçu pour «entraîner» leur cerveau, pendant que d'autres joueurs s'affairaient à résoudre des mots croisés ou des jeux de chiffres.

Les chercheurs voulaient savoir si ces exercices amélioreraient la mémoire de travail des participants et, subséquemment, des capacités mentales comme le raisonnement, la mémoire et la rapidité de traitement de l'information. C'est là la prémisse de plusieurs programmes: une amélioration de la mémoire de travail, qui est cruciale à plusieurs tâches quotidiennes, améliorera ensuite la performance dans plusieurs secteurs de la vie de tous les jours.

La réponse des chercheurs: non. Les aînés doivent comprendre, a dit M. Charness, que de s'entraîner à mémoriser une suite de 80 ou 100 chiffres n'aidera ensuite probablement pas à se souvenir où on a laissé nos clés.

Il a rappelé que d'autres études ont démontré que des exercices aérobiques, davantage que des exercices mentaux, sont bénéfiques pour le cerveau. L'exercice physique, a ajouté M. Charness, peut causer des modifications bénéfiques à la structure du cerveau et en améliorer le fonctionnement. Il prédit que «l'exer-jeu», qui combine exercices et jeu, connaîtra une explosion de popularité au 21e siècle.

Les conclusions de cette étude sont publiées dans le journal médical Frontiers in Aging Neuroscience.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer