L'abolition des frais accessoires, un obstacle à la vaccination des enfants

Dorénavant, c'est au CLSC que doivent aller les... (123RF, Miroslav Beneda)

Agrandir

Dorénavant, c'est au CLSC que doivent aller les familles désireuses de faire vacciner leurs enfants. L'abolition des frais accessoires fait en sorte que les vaccins ne sont plus donnés dans les cliniques pédiatriques au moment de la visite régulière.

123RF, Miroslav Beneda

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le règlement abolissant les frais accessoires rend difficile la vaccination des jeunes enfants et accroît le risque de maladies graves comme la rougeole, s'inquiète un pédiatre de Québec, qui réclame au ministre Gaétan Barrette une exemption pour les cliniques pédiatriques.

Depuis le 26 janvier, les cliniques ne peuvent plus percevoir de frais accessoires, obligeant les familles à prendre un second rendez-vous au CLSC pour faire vacciner leurs enfants, expose le Dr Georges Caouette dans une lettre envoyée fin mars au ministre de la Santé et dont nous avons obtenu copie. Selon le médecin de la Clinique pédiatrique Sainte-Foy, cette situation rend plusieurs parents mécontents. 

«Certains estiment avec raison que de donner des vaccins à un enfant de 18 mois à 19h30 n'est pas l'idée du siècle. D'autres doivent prendre une demi-journée additionnelle de congé pour aller voir l'infirmière du CLSC alors qu'ils auraient très bien pu recevoir la vaccination à la clinique pédiatrique Sainte-Foy au moment de la visite régulière», illustre-t-il.

Le spécialiste rappelle que le taux de vaccination doit atteindre au moins 95 % pour éradiquer une maladie comme la rougeole, dont de nombreux cas sont recensés en Europe en raison d'une couverture vaccinale insuffisante. Il craint que le règlement abolissant les frais accessoires ait pour conséquence d'accroître le risque d'infection au Québec, «actuellement bien contrôlé».

Selon lui, «il est déplorable de voir qu'en présence de parents motivés, on mette des bâtons dans les roues et qu'on rende difficile l'accès à la vaccination pour les jeunes familles». Il estime que les cliniques pédiatriques doivent être exemptées de l'application du règlement pour permettre la perception de frais accessoires «raisonnables». Une mesure qui rendrait la vie plus simple aux familles et qui garantirait un taux de vaccination efficace pour prévenir les maladies potentiellement mortelles, juge-t-il.

Fournir à la demande

L'Association des pédiatres du Québec (APQ) a aussi fait part de ses inquiétudes auprès du directeur de la santé publique et du ministère de la Santé avant et après l'entrée en vigueur du règlement sur les frais accessoires. 

Dans une lettre adressée au sous-ministre associé Michel A. Bureau datée du 27 janvier, l'Association rappelle que les vaccins des jeunes enfants doivent être donnés selon un calendrier précis afin d'assurer une bonne protection contre des maladies sérieuses. «Le Ministère a un rôle important à jouer pour s'assurer que le réseau des CLSC offre la vaccination en temps à nos jeunes enfants», insiste l'APQ dans sa missive. 

Au bout du fil, jeudi, la présidente de l'Association, la Dre Pascale Hamel, a dit craindre que les CLSC ne soient pas en mesure de fournir à la demande. «Une bonne proportion des vaccins était donnée en clinique par les pédiatres», rappelle la Dre Hamel, qui s'inquiète aussi que des familles ne fassent pas vacciner leurs enfants «parce que ça prend un deuxième rendez-vous». 

Au cabinet du ministre Barrette, on souligne avoir répondu à l'appel de la population en abolissant les frais accessoires. «Nous sommes aux premiers mois de cette nouvelle réalité. L'abolition entraîne certaines conséquences. Le ministre a déjà dit être ouvert à analyser certaines situations, notamment la question des vaccins pédiatriques», a indiqué l'attachée de presse du ministre Barrette, Julie White, tout en assurant que «l'analyse se fera prochainement».




À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer