Accès à un médecin de famille: Barrette «embellit la réalité»

Le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, embellit la réalité quand il parle... (123RF)

Agrandir

123RF

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, embellit la réalité quand il parle d'accès à un médecin de famille, fustige un citoyen de Lévis inscrit depuis plusieurs mois au Guichet d'accès.

Gérard Bolduc et son épouse ont perdu leur médecin de famille l'an dernier. Incapable de s'en trouver un autre, le couple s'est inscrit au Guichet d'accès à un médecin de famille (GAMF). «Il nous faut absolument un médecin. J'ai un dossier de suivi d'infarctus, et mon épouse, de cancer du sein», explique le Lévisien dans la soixantaine.

Depuis que sa femme et lui sont inscrits au GAMF, ils n'ont eu «aucune nouvelle». «Après plusieurs mois, il ne se passe rien. Essayer de téléphoner? Que des boîtes vocales qui nous font tourner en rond», désespère M. Bolduc. 

La réalité sur le terrain, selon lui, «c'est que quand on perd notre médecin de famille, il est pratiquement impossible d'en trouver un autre». 

Le Parti québécois croit lui aussi que les chiffres dévoilés mercredi par le ministre Barrette ne sont pas aussi positifs que celui-ci aime le croire. 

«En date du 21 septembre 2016, il y avait 492 000 personnes qui étaient inscrites au guichet, et on a vu hier [mercredi] qu'il y avait encore 486 000 patients inscrits à la fin décembre», a exposé jeudi en conférence de presse la députée Diane Lamarre, porte-parole de l'opposition officielle en matière de santé, qui compare le guichet à «une forme de stationnement où il peut y avoir des gens qui entrent et qui sortent, mais à un rythme très, très lent par rapport à l'augmentation des inscriptions». 

Mme Lamarre a rappelé que s'il y a des patients qui ont pris la peine de s'inscrire au GAMF, c'est qu'ils ont des besoins en termes de suivi médical et qu'ils devraient donc être «choisis en priorité». 

«Il y en a combien de médecins qui se sont inscrits au guichet? Le ministre n'avait pas l'information. [...] C'est ça qui détermine le succès ou l'échec du guichet. Le guichet, si c'est juste une boîte postale où on va mettre notre nom, mais que finalement il y a très peu de gens inscrits qui sont pris parce que les médecins vont davantage chercher des patients de bouche à oreille ou qu'ils prennent des patients qui se présentent de façon aléatoire, bien on passe à côté d'une priorité, qui est celle de soigner d'abord les personnes qui en ont le plus besoin», a fait valoir la députée de Taillon.

Effet pervers

Mme Lamarre voit par ailleurs un effet pervers à la cible d'assiduité imposée par le ministre, qui veut que les patients puissent consulter au cabinet de leur médecin huit fois sur 10 plutôt que de se rendre à l'hôpital ou dans un sans rendez-vous. «C'est plus risqué de prendre un patient plus lourd parce qu'il risque d'aller à l'hôpital plus souvent et de faire baisser le taux d'assiduité», analyse-t-elle.

La critique péquiste dénonce également la vision «exclusivement centrée sur les médecins» du ministre de la Santé. Elle ne comprend pas qu'il puisse s'opposer aux cliniques d'infirmières alors qu'il y a autant de monde en attente d'un médecin de famille au Québec. «C'est ça la pratique en 2017, partout dans le monde. Si le ministre sort un peu du Québec, il va voir que c'est comme ça qu'on règle les problèmes d'accès.»

Improvisation

Diane Lamarre a par ailleurs accusé le ministre de prendre des mesures précipitées qui conduisent le réseau dans le chaos. Le dossier des supercliniques en est un bon exemple, selon elle. «Le ministre a dit : on arrête le financement des cliniques réseau le 1er avril. Et là, il dit : les cliniques réseau, on ne les fermera pas», a illustré Mme Lamarre, qui n'a jamais cru au programme des supercliniques dans la mesure où les cliniques réseau fonctionnent bien.




À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer