Aucune clinique-réseau ne fermera le 1er avril, assure Barrette

Le ministre Gaétan Barrette... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Le ministre Gaétan Barrette

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, assure qu'aucune clinique-réseau ne fermera ses portes le 1er avril.

«On travaille en collaboration avec la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec (FMOQ), qui est très active dans ce dossier-là», a dit le ministre Barrette en marge d'une annonce sur la construction d'un nouveau CHSLD à Québec, mardi. 

Début novembre, Le Soleil rapportait que le ministre de la Santé avait décidé d'abolir le 1er avril prochain, soit un an plus tôt que prévu, le financement du modèle actuel des cliniques-réseau pour les forcer à adhérer à son programme de supercliniques. Depuis, plusieurs cliniques-réseau de la capitale ont annoncé n'avoir d'autre choix que de mettre la clé sous la porte de leur sans-rendez-vous, évoquant le manque de médecins pour répondre à l'obligation des heures d'ouverture élargies.

Si le ministre Barrette a longtemps accusé les médecins de bouder son programme de supercliniques parce qu'ils «résistent à un changement de culture» et qu'ils «ne veulent pas travailler les soirs de fin de semaine», le ton avait changé, mardi. 

«Nous travaillons étroitement avec la FMOQ pour faire en sorte que les effets visés par la loi 20 soient maximaux et dans les délais entendus, et ça vaut pour les supercliniques. [...] Encore en fin de semaine, il y a eu des rencontres avec le président de la FMOQ pour faire en sorte que tout ça s'actualise», a dit le ministre de la Santé, ajoutant qu'il n'avait «pas d'indications aujourd'hui que des cliniques vont fermer» et qu'il y aura une diminution de services le 1er avril.

Le ministre n'a pas voulu dire comment sera réglé le problème des effectifs médicaux, pas plus qu'il n'a voulu préciser si la date butoir du 1er avril sera repoussée. «Je ne ferai pas plus de commentaires compte tenu du fait qu'il y a des discussions qui ont lieu», a simplement dit le ministre, refusant de faire état de ses relations avec la FMOQ «sur la place publique». 

«Mais rassurez-vous, l'accès va en s'améliorant dans la région de Québec et au Québec, et ça va passer par les supercliniques», a-t-il insisté.




À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer