Un centre d'injection supervisée bientôt à Québec?

Il y aurait autour de 900 personnes utilisatrices... (Archives La Presse)

Agrandir

Il y aurait autour de 900 personnes utilisatrices de drogues par injection à Québec, selon un rapport rédigé en 2014 par le défunt Centre de santé et de services sociaux de la Vieille-Capitale.

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Qualifiant de «très bonne nouvelle» l'ouverture de trois centres d'injection supervisée à Montréal, le CIUSSS de la Capitale-Nationale a bon espoir qu'un tel service voit le jour aussi à Québec. Sa demande en ce sens devrait être déposée à Santé Canada avant la fin de l'année.

«C'est sûr que ça nous encourage dans la poursuite de nos démarches», a commenté en entrevue au Soleil lundi une des responsables du projet, la Dre Nathanaëlle Thériault, médecin-conseil à la Direction régionale de santé publique de la Capitale-Nationale.

Le CIUSSS est actuellement en train de consulter des personnes utilisatrices de drogues par injection (UDI) afin de définir une offre de services qui réponde à leurs besoins, explique-t-elle. Une vingtaine de personnes UDI ont jusqu'ici été rencontrées, sur un objectif de 30. Il y en aurait autour de 900 à Québec, selon un rapport rédigé en 2014 par le défunt Centre de santé et de services sociaux de la Vieille-Capitale.

Forte de ce rapport concluant à la nécessité d'aller de l'avant avec un centre d'injection pour toxicomanes à Québec, la Dre Thériault et Marc De Koninck, l'autre responsable du projet, ont eu des discussions avec le milieu communautaire, la Ville de Québec et les policiers l'automne dernier. 

«Il est trop tôt pour dire où ce centre pourrait être. On travaille sur plus d'un scénario», dit la Dre Thériault, précisant que le site devra être «à proximité des personnes UDI», donc au centre-ville. Reste à déterminer s'il sera dans un établissement de santé, dans le local d'un organisme communautaire comme Point de repères, qui travaille auprès de la clientèle UDI depuis des lustres, ou dans un tout nouveau local.

La population et les commerçants seront consultés à cet effet pour s'assurer de l'acceptabilité sociale du projet, rappelle la Dre Thériault.

Moins de conditions à remplir

La loi C-37 du gouvernement Trudeau a simplifié la vie aux communautés qui souhaitent implanter des centres d'injection supervisée. Au lieu de se plier aux 26 conditions obligatoires qui prévalaient jadis, elles n'ont qu'à se conformer aux cinq grands facteurs établis par la Cour suprême, c'est-à-dire prouver qu'il existe un réel besoin pour un tel centre, que l'impact sur la criminalité a été évalué, que des consultations ont été menées, que les ressources pour gérer le centre sont suffisantes et qu'une structure règlementaire est en place. 

Le CIUSSS de la Capitale-Nationale entend présenter à Santé Canada sa demande d'exemption en vertu de la Loi règlementant certaines drogues et autres substances d'ici la fin de l'année 2017.

Le rôle de la Ville : l'acceptabilité

«On va toujours être vigilants pour que l'endroit où ça va s'implanter ne se fasse pas au détriment des citoyens autour.» 

La conseillère municipale du district Saint-Roch-Saint-Sauveur, Chantal Gilbert, est consciente que le feu vert donné à trois centres d'injection supervisée à Montréal mettra le projet de Québec sous les projecteurs. Mais l'administration Labeaume ne pilote pas le dossier, a rappelé l'élue lundi. 

«C'est vraiment entre les mains du réseau de la santé. Nous, au bout de la ligne, le rôle qu'on aura à jouer est de s'assurer qu'il y ait des consultations publiques», a dit la représentante du secteur où un tel service d'aide aux utilisateurs de drogues intraveineuses est le plus susceptible d'ouvrir ses portes. 

«On a garanti à nos citoyens qu'on chercherait l'acceptabilité sociale avant de permettre le zonage.» L'administration Labeaume a aussi toujours souhaité qu'un tel service s'implante dans ou près d'un établissement de santé. Ce souhait demeure, a réaffirmé Mme Gilbert lundi. Valérie Gaudreau

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer